Euro 2022 : avant France-Italie, la capitaine Wendie Renard veut enfin guider les Bleues vers un premier titre

L'équipe de France et sa capitaine, qui entament leur Euro 2022 dimanche soir contre l'Italie, sont toujours à la poursuite d'un premier trophée.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Wendie Renard lors du match du Tournoi de France face aux Pays-Bas, au Havre, le 22 février 2022. (LOIC BARATOUX / ANADOLU AGENCY via AFP)

Comme lors du dernier championnat d’Europe, c’est elle qui va guider les Françaises à l’entrée sur le terrain. Wendie Renard, la capitaine emblématique des Bleues, dispute son troisième Euro. Pour le premier match contre l'Italie, dimanche 10 juillet, elle aborde, à 31 ans, la compétition en patronne. Mais l'une des meilleures défenseures du monde conserve, comme l'équipe de France, un palmarès international vierge, alors qu'elle a tout gagné en club (quinze titres de championne de France, huit Coupes de France, huit Ligues des champions). 

Malgré les interrogations sur sa forme physique, Wendie Renard a endossé son rôle de leader dès le début de la préparation. Préservée, elle n’a pas pu jouer contre le Cameroun et le Vietnam, mais elle est restée impliquée dans la vie du groupe. Celle qui a récupéré le brassard de capitaine en début de saison, après en avoir été écartée depuis l’arrivée de Corinne Diacre, s’est plus que jamais muée en leader de vestiaire. "Wendie, c'est un leader naturel […] Elle a toujours eu ce leadership qui fait d'elle la personne et la joueuse qu'elle est aujourd'hui", avait assuré à l'AFP la milieu de terrain Kenza Dali, en début de semaine. Depuis l’arrivée des Bleues en Angleterre, la défenseure s’affiche en cheffe de file de la délégation, menant les échauffements et les entraînements.

Elle s’est également attachée à prendre sous son aile les plus jeunes sélectionnées, particulièrement les Lyonnaises qu'elle côtoie en club. "C'est un exemple, elle marque l'histoire du football français et européen au quotidien. Il n'y a vraiment pas de mots. C'est une personne extraordinaire, un leader, une personne très sérieuse", expliquait cette semaine Selma Bacha (21 ans) à l’AFP. Une transmission d’expérience et un vecteur d’intégration majeur pour renforcer l’esprit de groupe.

Remplir l'armoire à trophées

Mais Wendie Renard sera surtout attendue sur le terrain. A l’heure de lancer cet Euro, dans le clan français, c’est pourtant elle qui arrive avec le moins de certitudes. Gênée par une douleur à la cuisse, la Lyonnaise a été ménagée lors des deux matchs de préparation. "Il y a une interrogation sur Wendie, qui n’a pas pu peaufiner les automatismes avec ses coéquipières de défense", confirme à franceinfo: sport l’ancienne buteuse internationale, Marinette Pichon. Son entrée en lice sera particulièrement intense, face à une équipe italienne physique et portée sur les coups. "Elle devra vite se mettre dans le bain", résume Marinette Pichon.

Du haut de ses 131 capes, Renard n’a connu aucune grande réussite avec les Bleus. Elle n’a jamais dépassé les demi-finales en Coupe du monde, et les quarts de finale sur la scène européenne. Le vide est constaté, et la capitaine ne demande qu’à le combler. "Je ne veux pas être championne du monde des matchs amicaux", déclarait-elle en avril avant le match qualificatif pour la Coupe du monde contre la Slovénie. Première étape contre l’Italie ce dimanche.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Equipe de France de football

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.