Euro 2021 : ces trois joueurs qui pourraient créer la surprise dans la liste de Didier Deschamps

Certains noms inattendus pourraient faire leur apparition dans la liste des joueurs convoqués avec l'équipe de France pour disputer l'Euro 2021, mardi soir.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Théo Hernandez, Corentin Tolisso et Jules Koundé pourraient créer la surprise en étant présent dans la liste de Didier Deschamps à l'Euro 2021, dévoilée mardi 18 mai. (AFP)

Qui fera partie de la liste pour l'Euro révélée mardi 18 mai par le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps ? Si la hiérarchie des gardiens et des attaquants ne laisse que peu de place aux doutes, quelques surprises pourraient émerger au milieu et en défense. Certains pourraient profiter de la liste élargie à 26 noms afin de s'y glisser. Tour d'horizon des postulants.

Théo Hernandez

Théo Hernandez, ou la définition du latéral moderne et complet. Auteur d'une très belle saison, le latéral gauche de l'AC Milan a été l'une des révélations françaises de l'année et pourrait bien créer la surprise. "Mon objectif est de continuer à travailler dur et gagner avec Milan. J'attends un appel de l'équipe de France", a-t-il encore lâché mercredi 12 mai, après avoir inscrit un doublé lors de la rencontre AC Milan-Torino (7-0). Le frère de Lucas a joué pour toutes les sélections de jeunes, mais n'a encore jamais évolué avec les Bleus. Pourtant, le jeune Français de 23 ans impressionne depuis son arrivée en Italie à l'été 2019, et affiche des statistiques remarquables cette saison, avec sept buts et cinq passes décisives en 31 rencontres de Serie A. Outre ses qualités offensives indiscutables, dont sa capacité à se projeter vers l'avant et à centrer juste, il a su prouver cette saison qu'il tenait tout aussi bien la route sur le plan défensif.

À son poste, la concurrence demeure élevée : Lucas Digne, Lucas Hernandez ou encore Ferland Mendy sont des prétendants plus que sérieux. Mais le Milanais pourrait profiter du possible forfait de l'ancien latéral de l'OL, touché au tibia et incertain, pour se faire une place dans une liste élargie.

Jules Koundé

Tête d'affiche de l'Euro Espoir en mars dernier, le jeune défenseur de Séville attend toujours d'être accueilli par Didier Deschamps à Clairefontaine. Titulaire indiscutable dans la charnière andalouse, l'ancien Bordelais a disputé les huitièmes de finale de Ligue des champions cette saison et peut encore espérer décrocher le podium en Liga. Depuis son arrivée à Séville à l'été 2019, le joueur de 21 ans s'est imposé comme un élément fort de son équipe.

Doté d'une grande intelligence de jeu, le défenseur central fait preuve d'une grande précision balle au pied, dépassant les 90% de passes réussies à 18 reprises cette saison. Des qualités techniques qui le poussent à participer au jeu de son équipe.

À son poste, les indétrônables Raphaël Varane et Presnel Kimpembe ont réalisé une saison correcte, sans forcément briller. Malgré les sélections récentes de Kurt Zouma et Dayot Upamecano, des places sont encore à prendre dans ce secteur de jeu. En le sélectionnant, Didier Deschamps pourrait apporter de la profondeur de banc, avec un profil plus technique.

Corentin Tolisso

Une semaine plus tôt, la présence de Corentin Tolisso dans la liste des Bleus était presque impensable. Victime d'une déchirure d'un tendon au quadriceps, le joueur de 26 ans, qui évolue au Bayern Munich, était indisponible depuis plus de trois mois. Mais depuis ce week-end, la donne a changé. Dix jours après la reprise de l'entraînement collectif, le Munichois est réapparu sur les terrains samedi 16 mai et a disputé trente minutes de jeu face à Fribourg. Très apprécié par Didier Deschamps pour son côté travailleur et volontaire, sa sélection au milieu de terrain serait une surprise sans vraiment en être une : Corentin Tolisso a déjà été sélectionné à 23 reprises par Didier Deschamps, notamment pour la Coupe du Monde 2018, et a disputé 17 rencontres en tant que titulaire.

Seul bémol : sa forme physique et son manque de rythme. Le temps de jeu du Français avait diminué sous les ordres d'Hans-Dieter Flick. De plus, il a été longtemps blessé cette saison et n'a disputé que 23 matchs toutes compétitions confondues avec le club bavarois. Reste à voir si Didier Deschamps fera du temps de jeu un critère majeur dans ses choix, ou s'il privilégiera l'expérience et le mental. Réponse mardi 18 mai.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Equipe de France de football

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.