Cet article date de plus de douze ans.

Equipe de France : les primes gelées et quatre joueurs convoqués devant la commission de discipline

Hatem Ben Arfa, Jérémy Ménez, Yann M'Vila et Samir Nasri passeront devant le conseil de discipline. Quant au sélectionneur, le choix n'est pas arrêté mais Didier Deschamps n'a pas refusé, a annoncé Noël Le Graët ce matin. 

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Samir Nasri le 19 juin 2012, pendant le match contre la Suède lors de l'Euro, à Kiev (Ukraine). (FRANCK FIFE / AFP)

"L'ensemble des primes de l'équipe de France sont gelées, elles seront peut-être redistribuées mais personne ne touchera son chèque dans les semaines à venir", a annoncé Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football, au cours d'une conférence de presse-bilan après l'Euro mitigé des Bleus, mardi 3 juillet.

Quatre joueurs convoqués en conseil de discipline

Une main dans la poche, le propos parfois hésitant, souvent martelé, Noël Le Graët a "condamné clairement les propos de Nasri" mais regretté que "tout le monde en [prenne] plein les oreilles", estimant : "Ce n'est pas mérité à ce point-là."

Néanmoins, quatre joueurs vont passer en conseil de discipline. Il s'agit d'Hatem Ben Arfa, Jérémy Ménez, Yann M'Vila et Samir Nasri. "Je n'aime pas punir (…) mais je ne souhaite pas non plus qu'on en fasse des victimes, ils ne le méritent pas", a précisé le président de la FFF.

Il a par ailleurs estimé que seuls "deux-trois joueurs avaient failli à leurs responsabilités au niveau relationnel" alors que la "fragile" France du football "progresse tellement doucement""On a à mon avis grossi cette affaire", a-t-il asséné, tout en reconnaissant : "Bien entendu, je ne suis pas content, bien entendu je suis vexé, bien entendu je suis gêné."

Le sélectionneur en suspens

Au sujet du remplaçant de Laurent Blanc, "j'ai lu ce matin que Didier Deschamps avait dit non : c'est une erreur", a souri Noël Le Graët. Et de poursuivre : "La proposition n'a pas été faite donc elle n'a pas été refusée. Il m'a confié que l'équipe de France faisait partie de ses rêves et il m'a demandé une période de réflexion." Mais il a reconnu : "C'est un très bon choix."

Selon Noël Le Graët, "Hugo Lloris et deux ou trois de ses copains" vont "venir passer une demi-journée" avec les responsables de la FFF et différents responsables syndicalistes de la fédération afin de décider de la suite à donner aux primes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.