Eliminatoires du Mondial de foot 2022 : entrée en matière décevante pour les Bleus, qui concèdent le nul face à l'Ukraine (1-1)

La France recevait l'Ukraine au Stade de France, mercredi, pour la première journée des qualifications pour la Coupe du monde 2022.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Français Kylian Mbappé lors d'un match de qualification pour la Coupe du monde de football 2022 face à l'Ukraine, le 24 mars 2021, au Stade de France (Seine-Saint-Denis). (FRANCK FIFE / AFP)

Ce n'est pas tout à fait ce qu'on attendait des champions du monde en titre. Les Bleus doivent se contenter d'un match nul (1-1) face à l'Ukraine, mercredi 24 mars au Stade de France (Seine-Saint-Denis), pour leur première rencontre des éliminatoires de la Coupe du monde de football 2022. Antoine Griezmann avait pourtant ouvert la marque pour l'équipe de France, grâce à une frappe enroulée du pied gauche à la 18e minute. Mais l'Ukraine est revenue au score en seconde période, après un but contre son camp de Presnel Kimpembe.

Dans l'autre rencontre de ce mercredi soir, la Finlande et la Bosnie-Herzégovine ont également fait match nul (2-2). En laissant filer la victoire contre l'Ukraine, rival a priori le plus coriace du groupe D, les Français échouent à prendre la tête de leur poule. Les hommes de Didier Deschamps devront donc faire le plein de points et de confiance lors du double déplacement qui les attend chez la modeste équipe du Kazakhstan, dimanche 28 mars à Nur-Sultan, puis à Sarajevo mercredi 31 mars, pour défier la Bosnie-Herzégovie.

Lors de ce match, Antoine Griezmann s'est hissé à la quatrième place du classement des meilleurs buteurs de l'histoire de l'équipe de France, en inscrivant son 34e but avec les Bleus. A 30 ans, l'attaquant du FC Barcelone se rapproche de Michel Platini (troisième avec 41 buts), Olivier Giroud (44 buts) et le détenteur du record Thierry Henry (51 buts marqués entre 1997 et 2010).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.