Cet article date de plus de trois ans.

Coupe du Monde 2018 : Diego Maradona, malaise en tribunes

Diego Maradona a porté l'Argentine à sa manière mardi lors du match décisif face au Nigeria (2-1). Bouillant avant la rencontre et lors des deux buts de l'Albiceste, l'ancien N°10 argentin a été pris en charge par des médecins à la fin du match, visiblement victime d'un malaise.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Diego Maradona est passé par tous les états ce mardi lors du décisif Argentine-Nigéria. Visiblement en très grande forme, l'ancien joueur de Naples a d'abord commencé sa soirée par une danse langoureuse avec une supportrice nigériane juste après son arrivée dans les tribunes. Un amuse-gueule avant le festival. Le premier but inscrit par Lionel Messi (14e) a précipité "El Diez", 57 ans, dans l'euphorie, et l'a brutalement sorti d'une sieste en mondovision. Les bras croisés sur la poitrine, debout sur son siège, il a même dû être retenu par des gardes du corps pour lui éviter de passer par-dessus la balustrade en verre. 

Doigts d'honneur et malaise

Les caméras ont également saisi sa fébrilité, tête entre les mains, sur l'égalisation nigériane. Rien à côté de sa célébration sur le but libérateur de Rojo (86e) : deux doigts d'honneurs brandis ostensiblement face à la caméra, accompagnés d'une insulte bien grasse, facilement déchiffrable sur ses lèvres ("Putos"). 
 

C'était sans doute trop d'émotion pour le "Pibe de Oro" qui a ensuite fait un malaise, d'après des images diffusées sur Twitter et filmées depuis la tribune. On y voit Maradona soutenu par un homme et emmené dans une loge VIP pour reprendre ses esprits au calme. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Diego Maradona

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.