Equipe de France : Olivier Giroud "surpris" par sa non-sélection, dont il n'a pas été mis au courant

Pour la première fois depuis sa non-sélection en septembre, Olivier Giroud est sorti du silence. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Olivier Giroud lors du match de l'AC Milan face à Cagliari, le 29 août 2021. (FRANCESCO SCACCIANOCE / LIVEMEDIA)

Olivier Giroud a été "un peu surpris" de ne pas figurer dans le groupe retenu par Didier Deschamps à la rentrée, et surtout de ne pas avoir été "mis au courant avant", a-t-il déclaré dans un entretien diffusé dimanche dans Téléfoot. "Oui ça m'a un peu surpris, surtout de ne pas avoir été mis au courant avant. Mais c'est comme ça, il faut continuer à avancer, on verra ce que l'avenir nous réserve", a avoué le champion du monde 2018, grand absent de la liste en septembre.

Un Euro au goût amer

Le sélectionneur avait invoqué un "choix sportif du moment", préférant appeler l'attaquant de Manchester United, Anthony Martial. Recruté par l'AC Milan à l'intersaison, Giroud fêtera son 35e anniversaire jeudi, le jour-même où Deschamps communiquera sa liste pour le Final Four de Ligue des nations qui verra les Bleus affronter la Belgique en demi-finales le 7 octobre à Turin. "Je n'avais pas calculé ça, intéressant !", en a rigolé l'ancien avant-centre de Chelsea. "On verra, comme d'hab, on ne se prend pas la tête".

Avec 46 buts en 110 sélections, Giroud est le deuxième meilleur buteur de l'histoire des Bleus, à cinq unités du record détenu par Thierry Henry. "Si on fait appel à moi, pourquoi ne pas essayer de me rapprocher un peu plus de 'Titi', mais ce sera l'avenir qui nous le dira, et si temps de jeu il y aura", a dit l'attaquant passé par Montpellier et Arsenal notamment.

Peu utilisé à l'Euro, Giroud a rappelé qu'on était forcément "plus heureux quand on est sur le terrain à jouer et aider l'équipe mais il y a des choix qui sont là et il faut les respecter, faire avec". Quant à l'élimination dès les huitièmes de finale, "ça reste quand même un peu en travers de la gorge. On est des compétiteurs, on a des échéances à venir et il faut tourner la page".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Didier Deschamps

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.