Premier League : pourquoi Cristiano Ronaldo est une valeur sûre pour Manchester United

La star portuguaise s'est engagée vendredi avec les Red Devils, qu'il retrouve douze après son départ au Real Madrid.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le Portugais Cristiano Ronaldo est de retour à Old Trafford 12 ans après son départ de Manchester United vers le Real Madrid. (PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP)

C'est l'une des plus grosses bombes du marché estival, avec l'arrivée de Lionel Messi au Paris Saint-Germain : Cristiano Ronaldo retrouve Manchester United et la Premier League, douze ans plus tard. Après trois années passées à la Juventus Turin, CR7 n’était plus satisfait et cherchait un nouveau challenge. 

Alors oui, Cristiano Ronaldo a 36 ans. Certains diront qu'il ne court plus aussi vite qu'avant. Qu'il ne dribble plus aussi bien. Qu'il n'est plus aussi efficace. Mais le joueur portugais affiche encore des statistiques impressionnantes. Et les chiffres parlent d'eux-mêmes. 

Parce qu'il a des stats hors-normes

Meilleur buteur du dernier Euro avec cinq réalisations en quatre matchs, il affichait un ratio de 1,25 buts par match. Et ce n'est pas seulement en sélection que le Portugais continue de s'illustrer. S'il n'est pas parvenu à remporter la Ligue des champions aux côtés du club turinois, il a inscrit 36 buts lors de la saison 2020/2021, pour 44 apparitions. Une performance qui a fait de lui le meilleur buteur de Serie A, devant Romelu Lukaku. 

Une forme que l'on pourrait qualifier d'impressionnante pour son âge. Mais en réalité, cela n'a rien d'étonnant. Le quintuple ballon d'or est connu pour avoir une hygiène de vie irréprochable qui lui permet de maintenir ce niveau de performance à un âge où beaucoup déclinent rapidement. L'enfant de Manchester United dort au minimum huit heures par jour et suit un régime alimentaire très strict.

Surtout, il est une bête physique. En 2018, selon une enquête publiée sur le site du Daily Mirror, le taux de masse grasse du Portugais correspondait à celui d'un joueur d'une vingtaine d'années, s'établissant à 3 % de moins que la moyenne des joueurs professionnels, et à 50 % de masse musculaire. 

Parce qu'il a encore soif de trophées

Les années ont assigné à Ronaldo un dernier atout, et pas des moindres : l'expérience. Depuis le début de sa carrière, CR7 s'est s'est construit un palmarès immense. Il a, entre autres, remporté la Ligue des champions à cinq reprises, dont une avec Manchester United, et va retrouver Raphaël Varane, son ancien coéquipier au Real Madrid. 

Ole Gunnar Solskjaer le sait, puisqu'il a joué aux côtés de "CR7" : Cristiano Ronaldo n'est jamais rassasié. L'enfant de Madère a soif de récompenses avec, dans le viseur, un nouveau titre européen et un sixième ballon d'or, alors qu'il avait obtenu le premier sous le maillot mancunien. "Son ADN, c'est d'être un énorme compétiteur", affirmait l'ancien adjoint de José Mourinho au Real Madrid, Luis Campos, à nos confrères de l'Equipe en août 2020. "À l'intérieur, c'est un animal de compétition. Pour rester le meilleur du monde pendant des années, il ne suffit pas de travailler et d'avoir du talent. Il faut avoir ça."

Parce que Ronaldo est une machine à cash

La valeur de Cristiano Ronaldo ne se mesure pas que sur le terrain. Outre ses qualités footballistiques, le Portugais a un effet certain sur la visibilité des clubs dont il porte le maillot, à l'instar des immenses répercutions de Lionel Messi sur la sphère PSG depuis son arrivée. Juste avant son arrivée à la Juventus, en mai 2018, les réseaux sociaux du club comptaient au total 50,4 millions d'abonnés. Trois ans plus tard, le nombre de fans a plus que doublé, puisque ce sont 113,2 millions de personnes qui suivent les différents comptes.

L'effet Ronaldo se ressent également sur les finances du clubs. Entre 2018 et 2020, les revenus liés à la publicité et au sponsoring ont augmenté de 43 millions d'euros, relève la Gazzetta dello Sport. Cristiano Ronaldo appâte aussi les supporters : en mai 2018, la Juventus comptait 385 millions de tifosi dans le monde. Deux ans plus tard, ils étaient 545 millions. Et qui dit plus de fans, dit plus de maillots vendus. 

United le sait : avec Ronaldo, il a beaucoup à gagner. Aussi bien sur le terrain, que sur le plan financier. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cristiano Ronaldo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.