VIDEO. Un jour, un joueur : Juan Antonio Pizzi, attaquant de l'Espagne de 1998, entraîne aujourd'hui l'Arabie saoudite

Juan Antonio Pizzi a joué et entraîné dans huit pays. Il est aujourd'hui le sélectionneur de l'Arabie saoudite, qui a l'honneur d'ouvrir la Coupe du monde 2018 face au pays hôte, la Russie.

FRANCEINFO / RADIOFRANCE

Les regards du monde entier sont tournés vers le stade Loujniki de Moscou pour le match d’ouverture de la Coupe du monde 2018 en Russie. Mais il y a quelqu’un qui est peut-être encore plus impatient que les autres : le sélectionneur de l’Arabie Saoudite. 

Éternel voyageur

Si Juan Antonio Pizzi, 50 ans, adore la Coupe du monde, c’est qu’il y a déjà goûté en tant que joueur : cet attaquant était en France en 1998 avec l’Espagne. Et Pizzi, éternel voyageur, se considère aussi comme un citoyen du monde : il a joué et entraîné dans huit pays. L’Argentine où il est né, l’Espagne bien sûr, où il a été champion avec Barcelone il y a 20 ans… le Mexique, le Chili, le Pérou, le Portugal, et donc, l’Arabie Saoudite.

Juan Antonio Pizzi a pris la tête de l'équipe d'Arabie Saoudite après son échec à qualifier le Chili pour la Coupe du monde. Il a été nommé sélectionneur de l’Arabie saoudite en novembre dernier, dans un pays qui aime faire valser ses entraîneurs. Pizzi est le troisième en moins d’un an et sa mission est d’ores et déjà ambitieuse : égaler le parcours des Saoudiens en Coupe du monde en 1994 où ils avaient atteint les 8es de finale.

Juan Antonio Pizzi à Saint-Pétersbourg, le 10 juin 2018.
Juan Antonio Pizzi à Saint-Pétersbourg, le 10 juin 2018. (GABRIEL BOUYS / AFP)