Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Un jour, un joueur : au Japon, Keisuke Honda est une véritable icône

Publié
Article rédigé par
Radio France

La vedette de 32 ans, premier joueur de l’histoire japonaise à marquer dans trois Coupes du monde différentes, a bien failli manquer le Mondial.

Keisuke Honda est la tête d'affiche de la sélection japonaise : un garçon qui finit fort, puisque buteur dans son dernier Mondial, et qualifié pour les huitièmes de finale, lundi 2 juillet face à la Belgique, à 20 heures.

En phase de poule, Keisuke Honda est devenu face au Sénégal le premier joueur de l’histoire japonaise à marquer dans trois Coupes du monde différentes, après deux buts en 2010 et un but en 2014. Pourtant, la vedette de 32 ans a bien failli manquer le Mondial. Titulaire depuis 2010 en sélection, l’ancien attaquant du Milan AC est mis au banc par Vahid Halilhodzic ces derniers mois.

Le sélectionneur préfère s’appuyer sur du sang neuf

Le Bosnien, ancien entraîneur de Lille et du PSG, et alors sélectionneur des Samuraï Blue, préfère en effet s’appuyer sur du sang neuf et délaisse plus ou moins les personnalités influentes de son effectif. Un choix qui ne passe pas auprès des Japonais, qui vouent presque un culte à Keisuke Honda. Finalement, à quelques mois du Mondial, la fédération finit par trancher et choisit de se séparer de son sélectionneur pour permettre à Honda de revenir sur le devant de la scène. "M’adapter au style de jeu de coach Vahid aurait été une humiliation", déclare Honda l’effronté.

Et son retour s’avère payant : Honda peut désormais se targuer d’être impliqué sur sept des neuf derniers buts du Japon en sélection. Pas mal pour celui qui est désormais le "super sub", autrement dit, le remplaçant préféré des Japonais. Un garçon qui évolue désormais au Mexique et qui en cas d’élimination du Japon lundi soir face à la Belgique aura sans doute joué son dernier match de Coupe du monde.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.