Philipp Lahm, capitaine de la Mannschaft championne du monde, prend sa retraite internationale

Cinq jours après avoir soulevé la Coupe du monde et à tout juste 30 ans, il met fin à sa carrière internationale.

Le capitaine de la Mannschaf, Philipp Lahm, soulève la Coupe du monde, après sa victoire contre l\'Argentine, en finale, à Rio de Janeiro (Brésil), le 13 juillet 2014.
Le capitaine de la Mannschaf, Philipp Lahm, soulève la Coupe du monde, après sa victoire contre l'Argentine, en finale, à Rio de Janeiro (Brésil), le 13 juillet 2014. (ADRIAN DENNIS / AFP)

Stupeur en Allemagne , le "kapi" tire sa révérence. Cinq jours plus tôt, il soulevait la Coupe du monde remportée par la redoutable Mannschaft. Le capitaine Philipp Lahm a pris sa retraite internationale, à 30 ans à peine mais au sommet, vendredi 18 juillet. Là où d'autres veulent danser une dernière valse au risque de chuter, Lahm sort par la grande porte, sur la plus suprême des victoires, contre l'Argentine (1-0 aux prolongations) en finale du Mondial-2014. Même Angela Merkel n'a pas tenté de le convaincre de rester.

Fidèle au Bayern jusqu'en 2018

La stupéfaction prédomine en Allemagne. Au moment où il s'est saisi dimanche soir du trophée des mains de Dilma Roussef, personne ne pouvait se douter que le Bavarois s'arrêterait à 113 sélections, après 10 ans à tenir le couloir droit de l'équipe nationale. "Là, j'ai pris pour moi la décision que la Coupe du monde au Brésil serait mon dernier tournoi. C'est le bon moment pour moi", a-t-il expliqué, selon son agent Roman Grill. "Arrêter au sommet de sa carrière, en tant que champion du monde, il n'y a pas de meilleure façon de partir. Mais pour la Nationalmannschaft ce ne sera pas facile de remplacer Philipp Lahm", estime le dirigeant du Bayern Karl-Heinz Rummenigge.

Lahm part sur un succès, lui qui depuis 2004 a essuyé de multiples échecs avec la Mannschaft, mais qui a déjà tout gagné avec le Bayern Munich, entre Bundesliga et Ligue des champions. Le coach du Bayern, Pep Guardiola, qui estimait en 2013 que Philipp Lahm était "peut-être le joueur le plus intelligent (qu'il ait) entraîné dans (sa) carrière", peut se consoler. L'Allemand honorera son contrat avec le club, jusqu'en 2018.