Mondial 2018 : "Le match d'ouverture face à l'Australie sera important pour mettre un pied dans cette compétition" estime Hugo Lloris

Pour le gardien de but et capitaine de l'équipe de France, Hugo Lloris, la France "aura cette étiquette de favori qu'il faudra assumer pleinement avec nos ambitions".

Hugo Lloris, le 28 novembre 2017.
Hugo Lloris, le 28 novembre 2017. (OLI SCARFF / AFP)

Le tirage au sort de la Coupe du monde de football 2018 s'est déroulé vendredi 1er décembre après-midi à Moscou. La France est tombée dans le groupe C. Elle affrontera l'Australie le 16 juin, le Pérou le 21 juin et le Danemark le 26 juin. "Un groupe abordable. On aura cette étiquette de favori qu'il faudra assumer pleinement avec nos ambitions. Il faudra aborder cette compétition avec beaucoup de respect", a réagi, sur franceinfo, le gardien de but et capitaine de l'équipe de France Hugo Lloris.

"Le match d'ouverture face à l'Australie sera important pour mettre un pied dans cette compétition", a-t-il estimé. "A ce niveau-là, il n'y a pas de match facile. Il faut prendre les matchs les uns après les autres avec beaucoup d'enthousiasme et d'ambition, et avec le talent qui règne dans notre équipe, on a les moyens de réaliser quelque chose de grand".

"C'est important d'être confiant et surtout de garder cette humilité"

Hugo Lloris a estimé que le Danemark sera le principal concurrent de la France dans ce groupe C. "Ça reste une équipe compétitive avec un très grand joueur, Christian Eriksen". Mais le capitaine de l'équipe de France se méfie aussi de l'Australie et du Pérou, "une équipe sud-américaine avec ses propres caractéristiques, agressive".

"Une Coupe du monde, c'est très rassembleur au niveau de la société. On en a toujours besoin. A nous de mettre la bonne énergie. Il faut du talent, du mental, un état d'esprit irréprochable et puis également un brin de réussite et de chance pour réaliser un grand tournoi", a ajouté le joueur.

"C'est important d'être confiant et surtout de garder cette humilité et ce respect de l'adversaire pour pouvoir être le plus compétitif possible", a conclu Hugo Lloris.