La victoire de la Russie, Robbie Williams, Achille le chat... Ce qu'il faut retenir de la première journée de la Coupe du monde 2018

Franceinfo vous résume la première journée de la Coupe du monde, marquée par le match entre la Russie et l'Arabie saoudite.

Zabivaka, la mascotte de la Coupe du monde (à gauche), et le Brésilien Ronaldo, le 14 juin 2018 à Moscou (Russie).
Zabivaka, la mascotte de la Coupe du monde (à gauche), et le Brésilien Ronaldo, le 14 juin 2018 à Moscou (Russie). (PATRIK STOLLARZ / AFP)

C'est parti ! Après quatre longues années d'attente, la Coupe du monde 2018 a officiellement débuté, vendredi 14 juin, avec un premier match entre la Russie et l'Arabie saoudite. Si vous avez manqué cette première journée, voici notre résumé.

Le résultat du jour

Russie-Arabie saoudite : 5-0. En échec depuis des mois, la Russie n'a pas tremblé pour le premier match de son tournoi. Les coéquipiers de Cheryshev, auteur de deux buts dont un magnifique extérieur du pied dans les arrêts de jeu, se sont nettement imposés face à une équipe saoudienne plus que friable en défense.

La phrase qui a cassé l'ambiance

Pour cette Coupe du monde, la Russie voulait présenter un visage ouvert et tolérant. Une belle intention mise à mal par la sortie, mercredi, d'une députée communiste, Tamara Pletneva. L'arrivée de centaines de milliers d'étrangers en Russie signifie qu'"il y aura des femmes qui sortiront avec eux et qui donneront naissance à des enfants. Mais j'espère qu'elles ne le feront pas", a-t-elle estimé. Elle a ensuite rappelé l'exemple des Jeux olympiques de 1980, à Moscou, lors desquels de nombreuses femmes russes avaient eu des enfants avec des étrangers.

Ces derniers étaient parfois d'une "race différente", a-t-elle déclaré, affirmant que les Russes doivent "donner naissance à [leurs] propres enfants". Les enfants nés de couples mixtes "souffrent beaucoup (...) et ce, depuis l'époque soviétique", car leurs mères doivent souvent élever leurs enfants seuls, les pères quittant le pays une fois les compétitions finies, a ajouté Pletneva. Le porte-parole du Kremlin s'est empressé de la reprendre : "En ce qui concerne nos femmes russes, elles décideront elles-mêmes."

Le tweet qui nous a fait rire

L'homme du jour

Certains le croyaient mort, d'autres se sont extasiés devant sa performance – la meilleure de l'Angleterre dans ce Mondial ? Une chose est sûre : Robbie Williams, qui s'est même fendu d'un doigt d'honneur en mondovision, a été la star de cette cérémonie d'ouverture.

L'image que vous pouvez encore partager sur les réseaux sociaux

Voir la vidéo

Après Paul le poulpe, voici Achille le chat, chargé des pronostics animaliers pour cette Coupe du monde. Mais on peut douter de sa neutralité : comme vous pouvez le voir sur cette vidéo, il est fortement incité à pencher du côté de la Russie.

La stat pour briller à la machine à café

C'est sur un but de la tête que l'Arabie saoudite a concédé l'ouverture du score face à la Russie. Et ce n'est pas une surprise : depuis 1994, le royaume a encaissé 13 buts de la tête en Coupe du monde, plus que tout autre nation sur la même période, signale Opta.

Qu’est-ce qu’on mate (et qu’on zappe) demain

Vendredi, il sera difficile de faire mieux que le très séduisant Portugal-Espagne, dernière affiche de la journée à 20 heures. Mais, si vous le pouvez, jetez un œil à Égypte-Uruguay (14 heures) où Mohamed Salah pourrait faire son retour. Vous pouvez en revanche faire l'impasse sur Maroc-Iran (17 heures).