France-Pérou : la fièvre monte à Iekaterinbourg

À 17 heures jeudi 21 juin, la France va jouer son deuxième match de la Coupe du monde du foot en Russie face au Pérou à Iekaterinbourg. Sur place la fièvre monte.

Iekaterinbourg avait ce matin, jeudi 21 juin, des allures de Lima, la capitale du Pérou. Des milliers de supporters à travers les rues, et au milieu de cette ferveur sud-américaines, quelques Français, bien esseulés. 2 000 Français face à 20 000 Péruviens, le match des supporters est largement perdu. Reste celui de cet après-midi, et là, les supporters bleus sont plus optimistes. "On va gagner la Coupe du monde c'est sûr. On a confiance en vous les gars, allez-y, il va falloir se battre ce soir", lance au micro de France 2 un supporter tricolore.

Un papa attentif

Tous confiants, à l'image du père de Thomas Lemar, milieu de l'équipe de France, qui espère que son fils va un peu jouer. "Après, je pense que c'est déjà une belle aventure pour lui de faire partie du groupe, de voir comment ça se passe. On apprend aussi en regardant, on apprend aussi en évoluant à côté de joueurs un peu plus capés, un peu plus expérimentés", explique Edwige Lemar.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le milieu de terrain des Bleus Thomas Lemar lors du match amical France-Colombie, le 23 mars 2018 au Stade de France (Saint-Denis).
Le milieu de terrain des Bleus Thomas Lemar lors du match amical France-Colombie, le 23 mars 2018 au Stade de France (Saint-Denis). (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)