VIDÉO. "Grâce aux jeunes, on a tourné la page" de Knysna, assure Jacques Vendroux

Le directeur des sports de Radio France, sur franceinfo, n'a pas été tendre avec l'équipe de France contestataire qui a échoué en Afrique du Sud, lors du Mondial de 2010.

RADIO FRANCE / FRANCE INFO

Le directeur des sports de Radio France, Jacques Vendroux, est revenu mardi 17 juillet sur franceinfo, sur l'épisode catastrophique de la Coupe du monde de football de 2010 en Afrique du Sud, en taclant sévèrement l'équipe d'alors, mais en remerciant les Bleus d'aujourd'hui et leur victoire, d'avoir effacé cette histoire.

Des "écarts" effacés par le titre 2018

En Afrique du Sud, lors du Mondial 2010, "vous avez 22 abrutis (...) sur cette compétition, emmenés par quatre mecs qui se prennent pour Al Capone", a lancé Jacques Vendroux, rappelant que les joueurs avaient refusé de descendre de leur bus pour aller à l'entraînement. Le journaliste, qui vient de commenter sa dernière Coupe du monde après une longue carrière, a évoqué la stupéfaction, à l'époque, des dirigeants internationaux du football. "Michel Platini qui était président de l'UEFA et Jérôme Valcke qui était secrétaire général de la FIFA me téléphonaient au centre de radio de Johannesburg pour me dire 'raconte nous. C'est une blague ?'", a-t-il poursuivi. 

"Heureusement qu'on a gagné parce que maintenant tout est effacé. On a tourné la page. On est obligé d'effacer les écarts d'un certain nombre de joueurs par un titre de champion du monde", a-t-il ajouté. "Ils ont encore de la chance les mecs de l'Afrique du Sud. Grâce aux jeunes de maintenant, on ne va plus parler d'eux parce que maintenant on est deux fois champions du monde", a conclu Jacques Vendroux. 

Le directeur des sports de Radio France, Jacques Vendroux, invité de franceinfo, mardi 17 juillet 2018.
Le directeur des sports de Radio France, Jacques Vendroux, invité de franceinfo, mardi 17 juillet 2018. (RADIO FRANCE / FRANCE INFO)