Maillots deux étoiles : "Les entreprises françaises auraient été compétitives pour les fabriquer" estime Yves Jégo

Pour Yves Jégo, ancien ministre et président de la certification origine France garantie, le prix ne serait pas forcément plus cher, car on n'aurait pas à tenir compte du transport.

Antoine Griezmann, Paul Pogba et Kylian Mbappe pointent les deux étoiles sur le maillot le soir de la finale de Coupe du monde de football.
Antoine Griezmann, Paul Pogba et Kylian Mbappe pointent les deux étoiles sur le maillot le soir de la finale de Coupe du monde de football. (MAXPPP)

"Je trouve un peu fort de café qu'un mois après notre joie nationale, il n'y ait aucun maillot de l'équipe de France fabriqué en France", a déclaré mercredi 15 août sur franceinfo Yves Jégo, ancien ministre et président de la certification origine France garantie. Après la victoire des Bleus, dimanche 15 juillet, les premiers maillots deux étoiles sont arrivés mardi dans plusieurs magasins en France comme au Mans (Sarthe) ou à Chambéry (Savoie).

Les maillots fabriqués en Thaïlande coûtent entre 80 et 100 euros pièce et sont fournis par la marque Nike, l'équipementier officiel. Pour l'ancien ministre, les entreprises françaises auraient été compétitives : "On aurait pu demander que tout ou partie des maillots de nos champions soient fabriqués par des entreprises françaises." Et Yves Jégo de conclure : "Je crois que le consommateur a effectivement une arme dans sa poche, c'est sa carte bleue."

franceinfo : Vous aviez demandé que ces maillots soient fabriqués dans l'Hexagone, c'était un message au président de la Fédération française de football, est-ce qu'il vous a répondu ?

Yves Jégo : Non, c'est un message sans réponse. C'est un cri au nom des 600 entreprises de la certification origine France garantie, pour dire au président de la FFF, Noël Le Graët, qu'on aurait pu demander que tout ou partie des maillots de nos champions soient fabriqués par des entreprises françaises. Elles auraient été très compétitives et je suis sûr que ceux qui auraient acheté ces maillots auraient apprécié qu'ils soient fabriqués en France.

Pensez-vous que le prix aurait été le même, ça n'aurait pas été plus cher si les maillots avaient été fabriqués en France ?

Quand on sait qu'un maillot vendu entre 80 et 100 euros coûte à la fabrication en Thaïlande 3 euros, s'il coûte 10 ou 12 euros à la fabrication en France on peut bien comprendre qu'en faisant un petit effort sur les marges on arriverait parfaitement à sortir le même prix en fabriquant en France. En plus, le coût de transport, notamment, ne rentrerait pas en ligne de compte.

Est-ce qu'on a, en France, la capacité de produire ces maillots ?

Oui bien sûr. Il y a des entreprises qui produisent en France, il y a des fédérations, comme celle de rugby, qui font le choix d'équipementiers qui produisent tout ou partie en France. Je ne suis pas un ayatollah, je comprends aussi qu'il faut trouver des équilibres économiques, mais je trouve un peu fort de café qu'un mois après notre joie nationale, il n'y ait aucun maillot de l'équipe de France fabriqué en France. Ça veut dire qu'aucune entreprise française n'a touché les dividendes, aucun ouvrier français n'a pu travailler grâce à la Coupe du monde.

Est-ce que vous en appelez aux consommateurs ?

Je ne suis pas un ayatollah du boycott, je crois que chacun prendra ses responsabilités. En tout cas moi, et il y a beaucoup de gens autour de moi, je n'achèterai pas le maillot fabriqué en Thaïlande et je continue à demander à Nike de faire une série de maillot fabriqués en France que cette fois-ci j'achèterai avec plaisir. Je crois que le consommateur a effectivement une arme dans sa poche, c'est sa carte bleue. S'il décide de ne pas acheter le maillot de l'équipe de France 'made in Thailand', peut-être que l'équipementier changera sa stratégie.