Après la victoire des Bleus, les ventes de "l'Équipe" s'envolent à plus de "300% par rapport à un jour normal"

Jean-Philippe Leclaire, directeur adjoint de la rédaction de "l'Équipe", a annoncé, mardi sur franceinfo, que le quotidien sportif du lendemain de la victoire de l'équipe de France va rester en vente pendant trois jours.

La Une du journal \"l\'Équipe\" du 16 juillet 2018.
La Une du journal "l'Équipe" du 16 juillet 2018. (JEAN-FRANÇOIS FREY / MAXPPP)

"On est vraiment dans la disproportion la plus totale." Le directeur adjoint de la rédaction de l'Équipe a expliqué, mardi 17 juillet sur franceinfo, que le quotidien sportif du lendemain de la victoire des Bleus est en rupture de stock alors qu'"autour d'1,5 millions d'exemplaires" ont été tirés depuis dimanche. Jean-Philippe Leclaire "croit que sur le premier tirage, on était à plus 300% par rapport à un jour normal".

On est dans une vente historique pour un événement historique.Jean-Philippe Leclaire

Cette "démesure" va encore se poursuivre. "Le journal de la finale, du lundi matin, va rester en vente pendant trois jours", a annoncé Philippe Leclaire en s'adressant aux lecteurs déçus de ne pas pouvoir acheter leur journal. "On fait vraiment le maximum pour que tous nos lecteurs qui veulent acheter le numéro puissent le faire", a-t-il insisté, en expliquant le contexte de tirages habituellement plus faibles : "C'est une opération tellement exceptionnelle par rapport à, malheureusement, la crise que traverse la presse écrite, que c'est sûrement plus compliqué à mettre en place que, par exemple, en 1998."

Le tirage moyen de l'Équipe tourne autour de 250 000 exemplaires chaque jour. Il n'a dépassé le million qu'à deux autres occasions dans l'histoire du journal : le lendemain des victoires des Bleus à la Coupe du monde de 1998 et à l'Euro en 2000.