Sécurité : 110 000 policiers mobilisés dans toute la France pour le 14-Juillet et la finale de la Coupe du monde

"Tout est mis en œuvre pour que les Français puissent vivre ces moments de fête en toute sérénité malgré le contexte de menace qui s'établit toujours à un haut niveau", a assuré le ministre de l'Intérieur, vendredi.

Vue de la fan zone du Champ-de-Mars pour l\'Euro 2016, le 7 juillet 2016. 
Vue de la fan zone du Champ-de-Mars pour l'Euro 2016, le 7 juillet 2016.  (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Les milliers de personnes rassemblées, mardi 10 juillet, sur les Champs-Elysées, après la victoire des Bleus en demi-finale, ont donné le ton : si les Bleus sortent vainqueurs de la finale de la Coupe du monde contre la Croatie, en Russie, dimanche 15 juillet, les forces de l'ordre peuvent s'attendre à une marée humaine sur la célèbre avenue. Un événement délicat à gérer dans un contexte de menace terroriste avérée, au lendemain du traditionnel défilé du 14-Juillet à Paris. Voici le dispositif prévu pour minimiser les risques, dans la capitale et ailleurs. 

Cent dix mille policiers mobilisés partout en France

A Paris. Près de 1 200 policiers avaient été mobilisés mardi soir. Ce sera dix fois plus ce week-end : au total, ils seront 12 000 membres des forces de l'ordre à patrouiller dans Paris et sa région à l'occasion des festivités du 14-Juillet, vendredi soir et samedi, et de la finale du Mondial dimanche, a annoncé Michel Delpuech, le préfet de police de Paris. Un contingent de 4 000 membres des forces de l'ordre sera déployé spécifiquement pour la finale. Par ailleurs, 3 000 membres des personnels de secours seront déployés pour les deux événements, a-t-il précisé. 

En région. En tout en France, 110 000 policiers et gendarmes seront mobilisés à l'occasion des festivités du week-end, a annoncé le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, vendredi. "Tout est mis en œuvre pour que les Français puissent vivre ces moments de fête en toute sérénité malgré le contexte de menace qui s'établit toujours à un haut niveau", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse au ministère.

La tour Eiffel fermée samedi et dimanche 

Le monument sera fermé samedi, comme habituellement le 14-Juillet, en raison des célébrations de la fête nationale et du feu d'artifice. Il restera inaccessible au public dimanche. Compte tenu de la retransmission du match des Bleus sur le Champ-de-Mars, "la préfecture de police de Paris a demandé la fermeture de la tour Eiffel pour des raisons de sécurité", a annoncé la société d'exploitation du monument. Les touristes qui ont déjà acheté leur billet seront remboursés "automatiquement, dans un délai de deux mois", précise la direction de la tour Eiffel. 

Des contrôles renforcés pour accéder à la fan zone du Champ-de-Mars

Comme l'avait annoncé la maire PS de Paris, Anne Hidalgo, un écran géant et des écrans secondaires seront installés sur le Champ-de-Mars, près de la tour Eiffel, pour permettre aux habitants de la capitale de regarder la finale. Cette fan zone pourra accueillir jusqu'à 90 000 spectateurs. "Nous arrêterons d'admettre du public quand cette jauge sera atteinte", a affirmé Michel Delpuech, conseillant au public d'"arriver le plus tôt possible, à partir de 13 heures"

Afin de sécuriser l'espace de cette fan zone improvisée, les installations du traditionnel concert symphonique du 14-Juillet, organisé samedi soir au pied de la tour Eiffel, seront conservées. Comme l'indique Le Parisien, un ou plusieurs écrans du show assuré par l'Orchestre national de France et le Chœur et la Maîtrise de Radio France devraient ainsi être réutilisés.

Cette fan zone sera entièrement ceinturée de barrières et dotée de six accès sécurisés, a précisé le préfet de police de Paris, indiquant que des "contrôles renforcés" seront effectués dans un vaste périmètre autour du Champ-de-Mars. Pour la demi-finale sur le parvis de l'Hôtel de Ville, plusieurs points de filtrage avaient été mis en place, avec fouille des bagages et "palpations de sécurité". Comme pour l'Euro 2016, des caméras de surveillance devraient également être installées. 

La circulation interrompue dans l'ouest parisien 

Comme mardi soir, l'avenue des Champs-Elysées sera une nouvelle fois interdite à la circulation par la préfecture de police. Mais cette restriction s'étendra cette fois-ci au-delà. "En cas de victoire de l'équipe de France, la célébration de cette deuxième étoile donnera lieu à des scènes de liesse et des rassemblements de foule dont nous avons eu un avant-goût après la demi-finale", a souligné le préfet de police.

"Si notre équipe gagne la Coupe du monde, nous ferons en sorte d'interdire la circulation de tout véhicule dans un vaste périmètre" dans l'Ouest parisien, a-t-il précisé.

La RATP n'a pas encore fait connaître ses prévisions de trafic et d'éventuelles interruptions de ligne. Du côté des lignes franciliennes de la SNCF, aucune perturbation n'est à prévoir, indique-t-on à franceinfo. 

Des barrières le long des Champs-Elysées en cas de défilé des Bleus 

On se souvient du défilé des Bleus en bus sur les Champs-Elysées, après leur victoire au Mondial en 1998. Si la France décroche à nouveau le titre vingt ans après, un nouveau défilé de ce type est à prévoir lundi ou mardi.

Le préfet de police n'a pas encore communiqué sur le dispositif prévu. Mais selon Le Parisien, les autorités devraient privilégier un dispositif similaire à "l'hommage populaire" à Johnny Hallyday, en décembre dernier, avec des barrières de part et d'autre de l'avenue empruntée par le convoi.