Coupe du monde 2018 : à quelques heures du match, les joueurs français "vont bien, ils sont décontractés et sereins"

Présent à Moscou avec les Bleus depuis six semaines, Noël Le Graët, président de la Fédération française de football, assure que les joueurs et le staff sont "bien préparés" et "bien décidés".

Kylian Mbappe et ses co-équipiers lors d\'un entraînement au stade de Globevets à Istra, à l\'ouest de Moscou, le 18 juin 2018. 
Kylian Mbappe et ses co-équipiers lors d'un entraînement au stade de Globevets à Istra, à l'ouest de Moscou, le 18 juin 2018.  (FRANCK FIFE / AFP)

Les joueurs de l'équipe de France qui affronteront la Croatie dimanche soir en finale de la Coupe du Monde "vont bien, ils sont décontractés et très sereins", a déclaré dimanche 15 juillet sur franceinfo Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF), présent à Moscou avec les Bleus depuis six semaines. "La finale va être très serrée", a-t-il estimé, "mais les joueurs et le staff sont bien préparés et bien décidés".

franceinfo. Dans quel état physique se trouvent les joueurs ce dimanche matin ?

Noël Le Graët. Ces joueurs-là sont physiquement préparés, ils font énormément d'efforts, ils sont super doués. Quand je vois la différence à l'entraînement entre aujourd'hui et il y a 25 ans, c'est incroyable les progrès techniques de ces garçons par rapport à d'autres générations. Techniquement, il n'y a pas photo. Physiquement, tout le monde est au point dans chaque équipe, mais l'intelligence de jeu, le sens du placement, ça ils l'ont. Un match n'est jamais gagné d'avance, mais ils le préparent bien. Ils ont étudié l'adversaire, ils ont conscience et ne sont pas bêtement euphoriques. Ils ont préparé toutes les possibilités. Ils sont intelligents. Ce n'est pas le tout d'être en bonne condition physique, il faut avoir une tactique.

Quel est l'état d'esprit des Bleus ce matin ?

Ils vont bien, ils sont décontractés, très sereins. Didier Deschamps instaure la confiance, mais il n'en fait pas trop. Les tours de qualification sont toujours difficiles, il faut se qualifier, se qualifier, se qualifier... maintenant on y est, la seule réponse, c'est qu'il faut gagner. Une finale ça se gagne, elle est bien préparée, on a plusieurs atouts mais c'est difficile. Ca va être très serré, j'en suis convaincu. Mais les joueurs et le staff sont bien préparés et bien décidés.

Comment définir l'ambiance à quelques heures du match ?

C'est énorme car toute la France aujourd'hui est en bleu. L'équipe de France a cette faculté de réunir le maximum de personnes. Tout d'un coup tous se retrouvent derrière ce maillot, et je pense que peu d'événements peuvent donner une telle passion, une telle envie, une telle possibilité de se regrouper. C'est un jour important dans une carrière de président. L'ambiance de travail a été bonne, il y a du respect entre les joueurs, le staff et le dirigeant que je suis. On vient de passer six semaines ensemble, c'est un moment énorme avec une finale énorme, qu'on doit remporter. Les joueurs sont conscients que peu d'entre eux rencontrent dans leur vie une finale de coupe du monde. Hier ou avant-hier, les meilleurs joueurs, les meilleures équipes du monde étaient présents, et maintenant c'est eux qui sont en finale. Ils peuvent déjà juger leur propre valeur, être fiers d'eux, et être disposés comme ils le sont à faire un grand match.