DIAPORAMA. Revivez les moments les plus marquants de la Coupe du monde au Brésil

L'Allemagne a glané son quatrième titre mondial, dimanche 13 juillet à Rio de Janeiro. Francetv info revient en images sur les plus grands moments de la compétition.

123
Une scène aérienne captée pendant la cérémonie d'ouverture, le 12 juin à Sao Paulo. IVAN ALVARADO / REUTERS
223
L'attaquant brésilien Fred simule une faute et obtient un pénalty face à la Croatie, à Sao Paulo. C'est la première polémique du tournoi sur l'arbitrage. PAULO WHITAKER / REUTERS
323
Le Néerlandais Robin van Persie s'envole face à l'Espagne et inscrit l'un des plus beaux buts de la compétition, le 13 juin à Salvador. Tenante du titre, l'Espagne ne franchit pas le premier tour. FABRIZIO BENSCH / REUTERS
423
Michel Platini et Sepp Blatter, grands rivaux et probables candidats à la prochaine présidence de la Fifa, assistent à la rencontre entre l'Allemagne et le Portugal, le 16 juin à Salvador. FABRICE COFFRINI / AFP
523
En plein match contre la Croatie, le Camerounais Pierre Webo doit séparer ses coéquipiers Benjamin Moukandjo et Benoît Assou-Ekotto, le 18 juin à Manaus (Brésil). Leur Mondial est un fiasco. PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP
623
Avec le but de Mathieu Valbuena contre la Suisse, le 20 juin à Salvador, la France est plus que jamais en selle pour les huitièmes. DIMITAR DILKOFF / AFP
723
L'entraîneur mexicain Miguel Herrera a fait le bonheur des réseaux sociaux, pour ses coups de sang sur le bord du terrain, comme ici, le 29 juin contre les Pays-Bas, à Fortaleza. DOMINIC EBENBICHLER / REUTERS
823
L'Argentin Lionel Messi célèbre son but inscrit à la toute fin du match contre l'Iran, le 21 juin à Belo Horizonte. Malgré les critiques, et son incapacité à emmener son équipe à la victoire en finale contre l'Allemagne, la "Pulga" est élu meilleur joueur du tournoi. LEONHARD FOEGER / REUTERS
923
L'Italien Giorgio Chiellini se plaint d'une morsure pendant que l'Uruguayen Luis Suarez se tient les dents, le 24 juin à Natal. Le geste fait le tour du monde et l'attaquant est suspendu quatre mois de toute activité footballistique. TONY GENTILE / REUTERS
1023
Pour la première fois en Coupe du monde, les arbitres utilisent de la mousse pour placer à bonne distance les murs sur coup franc. Ici, lors du match entre la Grèce et la Côte d'Ivoire, le 24 juin à Fortaleza. ISSOUF SANOGO / AFP
1123
Le milieu équatorien Christian Noboa et son filet ensanglanté sur la tête, le 25 juin à Rio, face à la France. Le Suisse Steve Von Bergen – blessé à l'œil – et le Nigérian Ogenyi Onazi – touché à la cheville – peuvent témoigner du jeu rugueux des Bleus. ODD ANDERSEN / AFP
1223
La Colombie s'illustre pour ses danses de célébration, comme ici après le but du prodige James Rodriguez contre l'Uruguay, le 28 juin à Rio. Ce dernier termine meilleur buteur de la compétition avec six réalisations. FABRIZIO BENSCH / AFP
1323
Rares sont les dirigeants à avoir autant mouillé le maillot. Luis Guillermo Solis, président du Costa Rica, célèbre la qualification de son pays,  pour les quarts de finale le 29 juin à San Jose, aux dépens de la Grèce. EZEQUIEL BECERRA / AFP
1423
Avec le Costa Rica, l'Algérie est l'autre grande surprise du Mondial. A leur retour à Alger, après le premier huitième de finale de leur histoire, perdu de justesse face à l'Allemagne, les Fennecs sont acclamés par leurs supporters, le 2 juillet.  AMER OUALI / AFP
1523
Le gardien américain Tim Howard sauve son camp face à Vincent Kompany. La Belgique se qualifie (2-1 a.p.) malgré ses 16 arrêts dans le match, nouveau record de la compétition. YVES HERMAN / REUTERS
1623
Pendant toute la compétition, les Brésiliens sont à fleur de peau. En témoigne le visage transfiguré de David Luiz, buteur contre la Colombie, le 4 juillet 2014 à Fortaleza. VANDERLEI ALMEIDA / AFP
1723
L'attaquant Neymar reste à terre après un choc avec le défenseur colombien Juan Zuniga, le 4 juillet à Fortaleza. Vertèbre fracturée, le Brésilien est forfait pour le reste du tournoi et le pays sombre dans la déprime. FABRIZIO BENSCH / AFP
1823
La France est éliminée en quarts par l'Allemagne (1-0), le 4 juillet à Rio. Eliaquim Mangala tente de consoler Antoine Griezmann, une image qui finit de réconcilier les Français avec les Bleus. FRANCOIS XAVIER MARIT / AFP
1923
C'est le coup de bluff gagnant du tournoi. Le gardien néerlandais Tim Krul entre à la place de Jasper Cillessen, avant la séance de tirs au but contre le Costa Rica, en quarts de finale, le 5 juillet à Salvador. DAMIEN MEYER / AFP
2023
L'image de cet homme ému aux larmes a fait le tour du monde, après la défaite du Brésil face à l'Allemagne (7-1), en demi-finale, le 8 juillet à Belo Horizonte. Clovis Fernandes incarne à lui seul la déception du pays. ALEXEY FILIPPOV / RIA NOVOSTI / AFP
2123
L'Argentin Javier Mascherano barre la route au Néerlandais Arjen Robben, à la fin du temps réglementaire de la demi-finale, le 9 juillet à Sao Paulo. C'est le tournant de la rencontre. L'Argentine l'emporte aux tirs au but. FABRIZIO BENSCH / REUTERS
2223
Le défenseur allemand Benedikt Höwedes brandit le trophée avec ses coéquipiers, dimanche 13 juillet à Rio. Favorite en finale, l'Allemagne a eu peur face à l'Argentine mais s'est imposée 1-0 après prolongation. PATRIK STOLLARZ / AFP
2323
Le gardien allemand Manuel Neuer tombe dans les bras d'Angela Merkel, dimanche 13 juillet à Rio. La chancelière allemande s'est rendue à deux reprises au Brésil. KAI PFAFFENBACH / REUTERS