Des bébés au nom des Bleus champions du monde : "J'ai l'impression que les prénoms forgent un caractère différent"

Avec la victoire des Bleus en Coupe du monde, certains jeunes parents n'hésitent pas à donner à leur nouveau-né les prénoms des joueurs de l'équipe de France.

Avec la victoire des Bleus en Coupe du monde, certains jeunes parents n\'hésitent pas à donner à leur nouveau-né les prénoms des joueurs de l\'équipe de France.
Avec la victoire des Bleus en Coupe du monde, certains jeunes parents n'hésitent pas à donner à leur nouveau-né les prénoms des joueurs de l'équipe de France. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

La victoire de la France dans la Coupe du monde 2018 a des conséquences jusque dans les maternités : certains parents rendent hommage aux Bleus, à travers le prénom de leur bébé.

Nicole et Julien, un couple de trentenaires, attendent un heureux événement : un petit garçon qui devrait arriver dans quelques jours. Le premier prénom évoqué a été Nolan. Mais en grand fan de foot, le futur papa a, depuis quelques mois déjà, un autre prénom en tête : Kylian, comme la jeune star française Kylian Mbappé, bien sûr. "Au début, c'était un peu pour provoquer. Puis la compétition arrive, je dis à ma femme, 'on va voir, n'oublie pas ce que je t'ai dit, si la France est championne du monde et qu'en plus Kylian marque, qu'il nous fait une Zidane à la finale, là tu n'auras pas ton mot à dire'", raconte Julien dans un sourire.

Kylian ou... Cristiano ?

C'est en fait une petite revanche pour le futur papa : sa compagne Nicole le taquine depuis deux ans et la défaite des Bleus en finale de l'Euro, face au Portugal. "Au début, je rigolais, je disais oui pourquoi pas non plus Cristiano, parce que je suis portugaise et que j'adore Cristiano Ronaldo", confie Nicole. "Mais le papa a dit que dans dix ans, Cristiano ne sera plus grand chose. Tandis que Kylian, lui, sera encore célèbre."

Avec ce but en finale dimanche, Kylian Mbappé a, sans le savoir, convaincu Nicole et donné à cet enfant son deuxième prénom. C'est tout un symbole pour Julien : "J'ai l'impression que les prénoms forgent un caractère différent. Donc on a beaucoup regardé, ma conjointe est très là-dedans, elle regarde les significations et les signes astrologiques. Moi je suis sûr que ça crée une espèce de différence quelque part."

Comme en 1998

Nicole et Julien ne sont pas des cas isolés : déjà il y a vingt ans, après la victoire des Bleus en Coupe du monde, les prénoms des footballeurs vedettes de l'équipe de France avaient donné des idées aux jeunes parents. Selon les chiffres de l'INSEE, le prénom Lilian (comme Thuram) a été trois fois plus donné en 1998 que l'année précédente, et l'occurrence des Zinedine a quadruplé pendant la même période.