Coupe du monde : rires, larmes et "selfies" de Rihanna et Merkel au lendemain de la finale

La victoire de la Mannschaft ace à l'Albiceleste (1-0) a été analysée de différentes façons dans la presse et sur Twitter.

La une du quotidien allemand \"Bild\" après la victoire de l\'Allemagne lors de la Coupe du monde au Brésil, le 14 juillet 2014.
La une du quotidien allemand "Bild" après la victoire de l'Allemagne lors de la Coupe du monde au Brésil, le 14 juillet 2014. (FABIAN BIMMER / REUTERS)

Trois couleurs, noir-rouge-or arborées, fièrement par une marée humaine Porte de Brandebourg à Berlin (Allemagne). Près de 250 000 Berlinois ont célébré la victoire de l'Allemagne face à l'Argentine (1-0), lors de la finale de la Coupe du monde au stade Maracana de Rio (Brésil), dimanche 13 juillet. D'un continent à l'autre, les larmes ont laissé place aux explosions de joie. Les uns savourent la victoire, les autres reconnaissent amèrement la défaite. Francetv info fait le tour de la planète pour découvrir comment ce sacre de l'Allemagne est vécu.

L'Allemagne célèbre Götze et Löw

Le quotidienBild (en allemand) a choisi sur son site internet des lettres en or pour célébrer la Mannschaft. "C'est la coupe", titre le journal à grand tirage, qui rend un hommage particulier à Mario Götze, auteur du but libérateur : "Götze, tu es un dieu du foot et nous sommes champions du monde."

En pages d'accueil des sites du Süddeutsche Zeitung (en allemand) ou du Frankfurter Allgemeine (en allemand), ce sont, bien sûr, les photos de la Mannschaft en train de soulever le trophée qui font la une. 

"Enfin la quatrième étoile est là", titre Die Welt (en allemand). Le quotidien a choisi de mettre en avant Bastian Schweinsteiger, et sa cicatrice sur la pommette droite, en train d'embrasser la coupe. "C'est le symbole de ce titre tant voulu : Schweinsteiger a joué, avec le visage ensanglanté, la finale jusqu'au bout".

L'entraîneur allemand Joachim Löw est mis en avant par le journal die Zeit (en allemand). Photographié, les poings en l'air, le visage radieux, le site écrit : "Löw a terminé son travail avec le titre le plus important depuis 1954."

Des regrets dans la presse argentine

Côté argentin, le ton est amer. "Ils nous ont volé l'illusion", titre le journal sportif Olé (en espagnol) sur son site internet, accompagné d'une vidéo des joueurs allemands célébrant le but. Malgré tout, le quotidien reconnaît la défaite comme l'explique Courrier international : "Passée la douleur, nous devons applaudir nos joueurs", écrit Olé.  

"Retour sans gloire pour la sélection argentine mais avec la conscience tranquille", peut-on lire en une du site internet du quotidien La Nacion (en espagnol).

Une conscience tranquille, mais un grand sentiment de frustration, comme le clame le site Internet de Clarin (en espagnol) : "Le rêve argentin a été frustré par un but en prolongation."

Angela Merkel et Rihanna règnent sur Twitter

Sur Twitter, les photos de la chancelière allemande Angela Merkel qui s'est rendue dans les vestiaires pour féliciter les joueurs connaissent un gros succès avec notamment un "selfie" avec l'attaquant de la Mannschaft Lukas Podolski se répandent.

Rihanna a également apporté son soutien à l'équipe allemande et a posté des photos d'elle en compagnie des joueurs, à commencer par le héros de la finale Mario Gözte, mais aussi Miroslav Klose, meilleur buteur de l'histoire de la Coupe du monde.

Les Allemands sont fiers de cette quatrième étoile et le font savoir sur leurs comptes Twitter. Par exemple, dans ces tweets, on peut lire "bonjour l'Allemagne : champions du monde", ou  "je me réjouis pour l'Allemagne ! Félicitations"