La France s'envole en quarts après sa victoire 2-0 face au Nigeria

Les Bleus ont battu les Super Eagles (2-0), grâce à une but de Paul Pogba et à un Mathieu Valbuena étincelant.

Blaise Matuidi porte Mathieu Valbuena lors des huitièmes de finale de la Coupe du monde contre le Nigeria, à Brasilia (Brésil), le 30 juin 2014.
Blaise Matuidi porte Mathieu Valbuena lors des huitièmes de finale de la Coupe du monde contre le Nigeria, à Brasilia (Brésil), le 30 juin 2014. (DAVID VINCENT/AP/SIPA / AP)

Les Bleus perpétuent la tradition. En s'imposant 2-0 face au Nigeria, lundi 30 juin à Brasilia (Brésil), l'équipe de France s'est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe du monde, où elle affrontera le vainqueur du match Allemagne-Algérie. Voici ce qu'il faut retenir de cette rencontre, où rien n'a été simple.

>> Retrouvez les moments forts du match dans notre direct commenté

Des Bleus à la peine pendant plus d'une heure

Faciles vainqueurs du Honduras (3-0) et de la Suisse (5-2), auteurs d'un match terne mais solide contre l'Equateur (0-0), les Bleus ont trouvé avec le Nigeria une sélection à leur mesure. Pendant plus d'une heure, les joueurs de Didier Deschamps ont tenté, en vain, de faire plier les Super Eagles, qui auraient même pu ouvrir le score si le but d'Emmanuel Emenike (19e) n'avait pas été refusé pour un hors-jeu loin d'être flagrant.

Imprécis dans le dernier geste et fébriles défensivement, les Français ont heureusement pu compter sur leur capitaine Hugo Lloris pour repousser les tentatives nigérianes. La soirée aurait pu même être cauchemardesque si Blaise Matuidi avait récolté un carton rouge pour un tacle très dangereux sur Ogenyi Onazi au retour des vestiaires. Mais il ne fut qu'averti d'un carton jaune, signe que la chance peut sourire aux Bleus dans cette compétition.

Car après la sortie d'Olivier Giroud, à qui rien n'a réussi, Yohan Cabaye et ses partenaires ont enfin réussi à se montrer dangereux. Karim Benzema a manqué d'ouvrir le score à la 71e, avant que Paul Pogba finisse par trouver la faille huit minutes plus tard sur un corner de Mathieu Valbuena. Le capitaine nigérian Joseph Yobo douchera les derniers espoirs d'égalisation des Super Eagles en marquant contre son camp dans le temps additionnel.

Valbuena, toujours indispensable

Seul Français (avec Hugo Lloris) à surnager pendant la première heure de jeu, Mathieu Valbuena a une nouvelle fois confirmé son statut de maître à jouer des Bleus. Remuant de bout en bout, il a réussi 94% de ses passes durant le match, selon les statistiques de Fourfourtwo.

Le meneur de jeu marseillais a frappé le corner qui a permis à Paul Pogba d'ouvrir le score, et est à l'origine du centre qui a poussé Joseph Yobo à tromper son propre gardien. De quoi lui valoir les honneurs de la chaîne américaine ESPN, qui l'a désigné homme du match.

Enyeama n'a pas suffi

Impossible, enfin, de ne pas souligner la performance de Vincent Enyeama. Le gardien nigérian, qui évolue à Lille, a réussi la bagatelle de quatre parades aussi spectaculaires que décisives.

Vincent Enyeama en pleine sortie aérienne lors de la huitième de finale entre la France et le Nigeria, le 30 juin 2014 à Brasilia (Brésil).
Vincent Enyeama en pleine sortie aérienne lors de la huitième de finale entre la France et le Nigeria, le 30 juin 2014 à Brasilia (Brésil). (MARIUS BECKER / DPA / AFP)

Il a payé cash sa seule mauvaise sortie sur corner, avec le but de Paul Pogba. Impuissant face au contre-son-camp de Joseph Yobo, il restera l'un des grands artisans du bon parcours des Super Eagles dans le tournoi.

>> Retrouvez le résumé du match en vidéo sur le site de la Fifa