Coupe du monde : l'Italie domine l'Angleterre (2-1) à Manaus

La Nazionale a pris une sérieuse option sur la qualification, dimanche 15 juin à Manaus (Brésil). 

Les joueurs italiens célèbrent leur premier but face à l\'Angleterre, samedi 14 avril à Manaus (Brésil).
Les joueurs italiens célèbrent leur premier but face à l'Angleterre, samedi 14 avril à Manaus (Brésil). (ODD ANDERSEN / AFP)

L'Italie a dominé l'Angleterre (2-1) grâce au premier but de Mario Balotelli en Coupe du monde, samedi 14 juin, dans la moite chaleur de l'Arena Amazônia de Manaus. Dans le groupe D, la Nazionale revient à hauteur du Costa Rica, surprenant vainqueur de l'Uruguay (3-1).

Mario Balotelli offre la victoire à l'Italie

Claudio Marchisio a d'abord ouvert le score pour l'Italie (35e). Mais la joie des Italiens a été de courte durée, puisque Daniel Sturridge a égalisé deux petites minutes plus tard. A la reprise (50e), Mario Balotelli a profité du mauvais placement de Cahill pour reprendre au second poteau un centre d'Antonio Candreva, très en jambes pendant ce match. Andrea Pirlo a bien failli corser l'addition dans le temps additionnel, mais son coup franc de 30 mètres s'est écrasé sur la barre transversale.

Des conditions de jeu difficiles

Le thermomètre affichait 30 degrés. Tout au long de la partie, les joueurs ont souffert de la chaleur et de l'humidité. "C'était une nuit difficile", de l'aveu même de l'Anglais Steven Gerrard. "Il faisait chaud, moite. C'était un terrain difficile et sec."

L\'attaquant anglais Wayne Rooney s\'hydrate lors du match face à l\'Italie, samedi 14 juin à Manaus (Brésil).
L'attaquant anglais Wayne Rooney s'hydrate lors du match face à l'Italie, samedi 14 juin à Manaus (Brésil). (ODD ANDERSEN / AFP)

Un membre du staff anglais se brise la cheville

La joie s'est transformée en douleur pour le physiothérapeute Gary Lewin. En célébrant le but anglais, il s'est en effet brisé la cheville, selon les premières constations, et a dû être évacué en civière.

Le préparateur anglais Gary Lewin est évacué en civière après s\'être cassé la cheville en célébrant le but anglais face à l\'Angleterre, samedi 14 juin à Manaus (Brésil).
Le préparateur anglais Gary Lewin est évacué en civière après s'être cassé la cheville en célébrant le but anglais face à l'Angleterre, samedi 14 juin à Manaus (Brésil). (ODD ANDERSEN / AFP)

Angleterre-Uruguay, garde au vaincu

L'Italie est désormais tournée vers le Costa Rica, qu'elle affronte vendredi à Recife. Quant à l'Angleterre, elle joue désormais sa sa survie contre l'Uruguay, jeudi à Sao Paulo. "Quoi qu'il arrive ce soir, nous aurions dû battre l'Uruguay", a toutefois nuancé Steven Gerrard, au micro de la BBC. "C'est tout à fait faisable." Malheur au vaincu, qui sera éliminé des la phase de poules.