Coupe du monde 2018 : l'équipe d'Allemagne s'excuse après des incidents contre la Suède

Des membres du staff de la Mannschaft ont exprimé leur joie sous le nez de leurs adversaires suédois sur le banc, après le but inscrit par Toni Kroos dans les arrêts de jeu. 

Après leur but vainqueur dans le temps additionnel (2-1), samedi 23 juin à Sotchi (Russie), des membres du staff allemand ont jubilé sous le nez des Suédois, ce qui a déclenché des tensions sur le bord du terrain.
Après leur but vainqueur dans le temps additionnel (2-1), samedi 23 juin à Sotchi (Russie), des membres du staff allemand ont jubilé sous le nez des Suédois, ce qui a déclenché des tensions sur le bord du terrain. (HANNAH MCKAY / REUTERS)

L'équipe d'Allemagne s'est excusée auprès des Suédois après des incidents survenus en fin de match, samedi 23 juin à Sotchi (Russie). Après leur but vainqueur dans le temps additionnel (2-1), des membres du staff allemand ont un peu trop jubilé sous le nez des Suédois lors de leur deuxième rencontre de Coupe du monde.

"C'était un match plein d'émotion, a écrit la Mannschaft sur son compte Twitter. A la fin, l'une ou l'autre des réactions ou des gestes de notre staff envers le banc suédois était trop émotionnel. Ce n'est pas notre façon de faire." Le message se conclut par "Ursäkta !", qui signifie pardon en suédois.

Au coup de sifflet final, alors que l'Allemagne venait de sauver sa peau grâce au but phénoménal de Toni Kroos, deux membres de la délégation allemande se sont précipités vers le banc suédois pour exprimer leur joie. Les Nordiques n'ont pas apprécié et quelques bousculades ont suivi.

Ça m'a vraiment agacé et mis en colère. Ça ne se fait pas : vous vous congratulez ensemble et vous laissez l'adversaire à sa tristesse, vous ne réagissez pas comme ça, aussi fort.Janne Andersson, sélectionneur de l'équipe de Suède

"Je n'ai pas assisté à ça, avait d'abord répondu à chaud Joachim Löw. Après le coup de sifflet, nous étions concentrés sur autre chose avec mes assistants, nous fêtions ça, je n'ai pas vu de gestes vers le banc suédois, du tout." Depuis des années, le sélectionneur allemand a fait du respect des adversaires, des arbitres et du jeu sa marque de fabrique. Et un incident comme celui de Sotchi fait tache.