Coupe du monde 2018 : nouveau record pour Didier Deschamps, à la tête des Bleus pour la 80e fois

Le sélectionneur de l'équipe de France entre ainsi dans l'histoire du foot hexagonal, battant d'une unité Raymond Domenech et de cinq matchs Michel Hidalgo.

Le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps lors du match contre le Danemark, mardi 26 juin à Moscou (Russie).
Le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps lors du match contre le Danemark, mardi 26 juin à Moscou (Russie). (ZHONG ZHENBIN / IMAGINECHINA / AFP)

Didier Deschamps entre dans l'histoire du football français, samedi 30 juin, à l'occasion du huitième de finale contre l'Argentine. Il compte désormais 80 matchs à la tête des Bleus, un record. En poste depuis 2012, il devance d'une unité Raymond Domenech (79 matchs de 2004-2010) et de cinq Michel Hidalgo (75 matchs de 1976-1984). Didier Deschamps a évoqué un certain "plaisir", lors d'une conférence de presse à la veille d'une rencontre capitale dans cette Coupe du monde.

Comme ça fait presque six ans que je suis sélectionneur de l'équipe de France, il y a eu la Coupe du monde avec un quart de finale et une finale de l'Euro et là, on est en 8es, donc forcément ça cumule... Ça me fait plutôt plaisir. Je ne me bats pas contre les records, de toute façon.Didier Deschamps, sélectionneur de l'équipe de France

"DD" a succédé à Laurent Blanc en juillet 2012, alors que l'équipe de France était au fond du trou. Au fil des ans, il s'est d'abord efforcé de réhabiliter l'image des Bleus dans l'opinion publique puis il a permis à la sélection de revenir au premier plan dans le concert mondial. En témoignent un quart de finale lors du dernier Mondial (défaite contre l'Allemagne) et une finale lors du dernier Euro (défaite contre le Portugal).

>> Coupe du monde : Avec Didier Deschamps, "on a sûrement, modestement, à peu près la même trajectoire", confie Aimé Jacquet

Noël Le Graët, président de la Fédération française de football, a fixé pour objectif des Bleus une demi-finale en Russie. Mais ces dernières semaines, il a plusieurs fois affirmé que le sélectionneur conserverait son poste jusqu'au terme de son contrat, en 2020. Cette année-là, "il sera présent, quoi qu'il arrive", a-t-il déclaré dans le journal L'Equipe. Mais prudence. Tout va très vite dans le football.