Antoine Griezmann "a pris de la maturité" et est devenu "le leader" de l'équipe de France, estime son ancien conseiller

L'équipe de France affronte la Croatie, dimanche en finale de la Coupe du monde. Les Bleus pourront compter sur Antoine Griezmann, "un champion" selon Éric Olhats, qui la découvert et pris sous son aile lorsqu'il avait 14 ans.

L\'attaquant français Antoine Griezmann, le 30 juin 2018 à Kazan (Russie).
L'attaquant français Antoine Griezmann, le 30 juin 2018 à Kazan (Russie). (JEWEL SAMAD / AFP)

Antoine Griezmann sera l'un des leaders de l'équipe de France, qui dispute dimanche 15 juillet à 17h la finale de la Coupe du monde de football contre la Croatie. L'attaquant français a inscrit trois buts dans la compétition. Éric Olhats, qui a découvert et pris sous son aile Antoine Griezmann lorsqu'il avait 14 ans, porte un regard bienveillant sur le tournoi du footballeur. "Il a pris de la maturité dans le jeu, on lui a souvent demandé s'il voulait être le leader, c'est exactement ce qu'il est", a-estimé Éric Olhats sur franceinfo.

franceinfo : Que pensez-vous des performances d'Antoine Griezmann dans ce Mondial ?

Éric Olhats : Il est le régulateur de l'équipe. Il est toujours en capacité d'être dans le dernier geste. Il a marqué trois buts, il abat un travail offensif énorme en étant moins le détonateur qui permet de gagner le match, comme à l'Euro. Mais il est au service des autres, toujours en ayant cet espace de compétences pouvant permettre de gagner le match.

La dimension qu'il a pris vous surprend ?

Ce qui me surprend, c'est sa capacité à s'adapter et à être dans un autre rôle. C'est quelque chose que je découvre. Je ne pensais qu'il aurait cette aptitude d'être chef-d'orchestre. Il a vraiment de la maturité, au même titre que Paul Pogba. Je le voyais plus individuellement performant mais pas dans ce cadre-là. De ce côté-là, il m'a surpris.

Vous avez récemment échangé avec lui, après la demi-finale ?

Oui, ce sont des échanges personnels. On est dans la joie. Ça se réduit à des discussions d'amis : un qui apprécie d'être là où il est et l'autre, en l'occurence moi, qui est très heureux de le voir là où il est.

Il vous semble serein ?

Antoine, c'est un garçon qui a toujours une sérénité. Je l'ai vu jouer des finales de Ligue des Champions, de championnat d'Europe, des matchs très importants. La sérénité, c'est toujours quelque chose qu'il a. Quand il est sur le terrain ou avant, il est capable d'aborder les choses sans être dans le stress. C'est quand même la marque d'un champion.