Football féminin : la Coupe du monde pourrait venir à bout des préjugés

La France accueillera la Coupe du monde féminine de football à partir du 7 juin. Le football et les femmes, une longue histoire.

France 2

Il est en plein essor. En 20 ans, le football féminin est passé de 20 à plus de 120 000 licenciées en France. Une évolution et une reconnaissance qui a pris du temps. Il y a un siècle, Pierre de Coubertin refusait la pratique aux femmes, notamment lors des JO. Il faudra attendre les années 60 pour voir la première équipe féminine. C'était à Reims (Marne). Ces pionnières ouvraient la voie en parcourant l'Europe.

"Atypique"

Aujourd'hui, l'équipe de France féminine est la figure de proue de ce mouvement de démocratisation. "La Fédération donne la possibilité aux petites filles de jouer, aux clubs de se structurer, médiatiquement on est beaucoup plus mises en lumière", constate l'internationale française Gaëtane Thiney. Mais le football féminin souffre toujours d'un certain manque de notoriété et certains préjugés ont la dent dure. "C'est encore atypique qu'on encourage la petite à faire du foot", estime la sociologue du sport Emmanuelle Walter. La Coupe du monde en France à partir du 7 juin pourrait donc être une opportunité de faire évoluer définitivement les mentalités.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'internationale tricolore Gaëtane Thiney, lors d\'un match contre la Russie à Châteauroux, le 22 mai 2015.
L'internationale tricolore Gaëtane Thiney, lors d'un match contre la Russie à Châteauroux, le 22 mai 2015. (FRANCK FIFE / AFP)