Foot : le Mondial-2023 féminin sera organisé par l'Australie et la Nouvelle-Zélande

La finale de la compétition, dont le format passera de 24 à 32 équipes, est prévue à Sydney.

L\'opéra de Sydney est éclairé, le 24 juin 2020, en soutien à la candidature conjointe de l\'Australie et de la Nouvelle-Zélande à l\'organisation du Mondial-2023 féminin de foot.
L'opéra de Sydney est éclairé, le 24 juin 2020, en soutien à la candidature conjointe de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande à l'organisation du Mondial-2023 féminin de foot. (PETER PARKS / AFP)

"Félicitations aux fédérations d'Australie et de Nouvelle-Zélande, vous organiserez le Mondial-2023 féminin." La Fifa a désigné, jeudi 25 juin, les pays organisateurs de la prochaine Coupe du monde féminine de football. Le dossier présenté par l'Australie et la Nouvelle-Zélande a été préféré à celui de la Colombie, dernière autre candidature encore en lice après les retraits récents du Brésil et du Japon. Ce 9e mondial féminin sera disputé en juillet-août 2023 dans sept villes australiennes et cinq de Nouvelle-Zélande, a précisé la Fifa après réunion des 37 membres de son Conseil par visioconférence. La finale de la compétition, dont le format passera de 24 à 32 équipes, est prévue à Sydney. 

C'est la première fois qu'une Coupe du monde féminine est organisée par deux pays, appartenant qui plus est à deux confédérations distinctes. L'Australie est rattachée à la Confédération asiatique de football (AFC) depuis 2006, alors que la Nouvelle-Zélande appartient à la Confédération d'Océanie. 

Cette candidature conjointe faisait figure de grande favorite. Un rapport d'évaluation publié le 10 juin la plaçait clairement en tête, avec une note moyenne de 4,1 sur 5, contre 2,8 à la Colombie. Alors encore en lice, le Japon avait obtenu la note de 3,9 sur 5. La candidature australe "propose toute une gamme d'options de qualité en termes d'infrastructures sportives et générales. Elle semble également être la plus favorable d'un point de vue commercial", avait justifié la commission d'évaluation. La dernière édition du Mondial féminin, disputée en 2019 en France, a été remportée par les Etats-Unis, vainqueurs en finale des Pays-Bas (2-0).