Jean Castex laisse planer le doute sur la tenue de la Coupe de France, Noël Le Graët veut y croire encore

Jean Castex a suggéré ce mercredi matin que la Coupe de France pourrait être compromise dans une interview accordée à RMC. Il a également confirmé les échéances prévues pour la reprise des sports collectifs et la réouverture des salles de sport (pas avant le 20 janvier). Après ces déclarations, Noël le Graët, président de la FFF, a réaffirme dans Le Parisien : "Pour moi, la Coupe de France aura bien lieu. Après, évidement, plus on attend, plus ça devient compliqué."
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier Ministre Jean Castex (GONZALO FUENTES / POOL)

L'avenir de la Coupe de France s'assombrit sérieusement. Interrogé sur le sujet par RMC ce mercredi, le Premier ministre Jean Castex, à défaut de s'être montré  très clair, a fait comprendre que la situation était compromise. Ainsi, après avoir affirmé que le gouvernement soutenait la Coupe de France, il a répondu "oui" lorsqu'il lui était demandé si la compétition était "morte".  

Le président de la Fédération française de football (FFF) Noël Le Graët avait, le premier, exprimé ses doutes sur la tenue de la Coupe de France ce week-end. "C'est presque cuit. Je ne vois pas comment disputer cette compétition dans les dates sauf à jouer jusqu'à fin juillet", avait-il déclaré, pointant les retards accumulés dans les matchs en raison de l'arrêt total des matches amateurs depuis le début du deuxième confinement.

"La Coupe de France aura lieu cette année" - Noeël Le Graët

Mais interrogé par Le Parisien, il a, à la suite de la déclaration du Premier ministre, fait part de son étonnement : "Quelle annulation ? Mais ce n'est pas cuit pour la Coupe de France ! De toute façon, en ce moment, cela change tous les jours", a-t-il réagi. Mais il n'a pas éludé les difficultés : "Il y a des solutions possibles. Pour moi, la Coupe de France aura lieu. Après, évidemment, plus on attend, plus cela devient compliqué. Mais pas impossible." Et de donner la date du 30 janvier comme la limite pour l'organisation des matches. 

Le Premier ministre a par ailleurs écarté la possibilité d'une reprise des sports collectifs dès le 15 décembre. De plus, malgré la demande de réouverture dès le 4 janvier par les professionnels du secteur, les salles de sport ne rouvriront pas avant le 20 janvier, comme annoncé il y a quelques jours par le président Emmanuel Macron.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe de France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.