À Chambly, une demi-finale de Coupe de France en hommage au président du club disparu

Un mois et demi après la mort de Walter Luzi, les joueurs de Chambly (Oise) souhaitent rendre hommage à leur président, mardi, en décrochant une place en finale de la Coupe de France de football.

Cette demi-finale de Coupe de France face aux Herbiers sera particulière pour les joueurs de Chambly, après la mort du président du club.
Cette demi-finale de Coupe de France face aux Herbiers sera particulière pour les joueurs de Chambly, après la mort du président du club. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Le traumatisme de la disparition brutale de Walter Luzi, président du FC Chambly Oise, est encore dans toutes les têtes. Il est mort le 28 février, au soir de la qualification de son équipe pour le dernier carré de la Coupe de France de football. La fête avait été gâchée. Depuis, les joueurs et l'ensemble du club veulent lui rendre hommage et espèrent se qualifier pour la finale de la compétition en battant Les Herbiers, mardi 16 avril au stade de la Beaujoire à Nantes (Loire-Atlantique). Les deux clubs évoluent en National, la troisième division. 

Devant les bureaux du FC Chambly, devant la cantine, devant la buvette, au bord de la pelouse, la photo de Walter Luzi, visage souriant, est affichée partout. "Il est toujours présent avec nous et quand on vient ici, on a l’impression qu’il est toujours là, témoigne Marius Delaunat, secrétaire du club. On ne l'oublie pas. Walter était là tous les matins, parfois même toute la journée. Il restait le midi pour nous faire le repas."

Le fils de Walter Luzi est l'entraîneur du club

La mort de Walter Luzi a été un choc pour l'ensemble du football français. Les clubs de National ont planté un magnolia en sa mémoire. Bruno Luzi, le fils, entraîne le FC Chambly. "Peut-être que c’était le destin qu’il nous quitte un soir de victoire en quart de finale", explique-t-il.

S’il est avec nous et nous pousse, on va peut-être avoir la force d’aller jusqu’au boutBruno Luzi, entraîneur du FC Chamblyà franceinfo

La mort de Walter Luzi a été une épreuve pour les joueurs également. "Ils ont été affectés, puisqu'il avait la faculté d'aimer et de se faire aimer, confie Bruno Luzi. Entre-temps, ils se sont repris et ils se sont promis de faire ce qu’ils avaient à faire pour lui : décrocher la finale et l’emmener au Stade de France."

Les supporters ont également fait une promesse : si le FC Chambly se qualifie pour la finale, ils prépareront un tifo géant pour le Stade de France avec le visage de Walter Luzi.