Sepp Blatter poussé vers la sortie

Michel Platini, le patron de l'UEFA, est monté en première ligne aujourd'hui pour réclamer la démission de Sepp Blatter. Pas de quoi faire plier le patron de la Fifa.

France 3

Sepp Blatter nie toute responsabilité dans le scandale qui secoue la Fifa. Il maintient le scrutin de demain, vendredi 29 mai. Reste à savoir si les appels à voter pour son challenger seront suivis.

Tête baissée, le président se rend à la police sur l'île de Trinidad et Tobago. Il aurait reçu 363 000 dollars de pots-de-vin en 2011, versés par un des candidats à la présidence de la fédération. Depuis hier, quatorze personnes sont inculpées par la justice américaine, dont deux vice-présidents de la Fifa, pour de multiples faits de corruption sur une période de vingt-cinq ans.

Platini en colère

Cet après-midi, à Zurich, Michel Platini arrive au congrès de la Fifa pour lancer un grand coup de colère. Le patron de la Fédération européenne de football exige la démission de Sepp Blatter, le président de la fédération internationale éclaboussé par le scandale. "Je suis écœuré. Les gens en ont marre et ne veulent plus du président, et moi non plus." Affaibli, attaqué, Sepp Blatter arrive à son tour au congrès. Il refuse de démissionner, réfute toute responsabilité et briguera demain un cinquième mandat à la tête de la Fifa.

Le JT
Les autres sujets du JT
Sepp Blatter lors de la cérémonie d\'ouverture de la 65e Congrès de la Fifa, à Zurich, le 28 mai 2015.
Sepp Blatter lors de la cérémonie d'ouverture de la 65e Congrès de la Fifa, à Zurich, le 28 mai 2015. (FABRICE COFFRINI / AFP)