Sepp Blatter, au-dessus de tout soupçon ?

Pour aller plus loin sur ce scandale qui secoue les plus hautes instances du football, France 3 reçoit le journaliste Antoine Grynbaum sur son plateau.

France 3

Le départ de Sepp Blatter, président de la Fifa, est désormais réclamé par plusieurs personnes dont Michel Platini, président de l'UEFA, qui a déclaré dans l'après-midi, lors d'une conférence de presse qu'il soutenait la candidature du prince Ali. Pourtant, Sepp Blatter n'est pas concerné par les arrestations. "Je me suis procuré le rapport du FBI et effectivement, il n'y a rien qui touche clairement, directement Sepp Blatter", assure le journaliste.

Vers une réélection

"La polémique est intervenue 48 heures avant l'élection du scrutin, ce qui n'est pas anodin", souligne Antoine Grynbaum. Le journaliste explique également que Blatter opère au sien d'un système de clientélisme, lié au fonctionnement de la Fifa qui lui permet d'envoyer des cadeaux à des plus petits pays, "ce qui lui permet d'avoir la possibilité, très certainement d'être réélu", semble-t-il penser.

Le JT
Les autres sujets du JT
Sepp Blatter lors de la cérémonie d\'ouverture de la 65e Congrès de la Fifa, à Zurich, le 28 mai 2015.
Sepp Blatter lors de la cérémonie d'ouverture de la 65e Congrès de la Fifa, à Zurich, le 28 mai 2015. (FABRICE COFFRINI / AFP)