Fifa : Michel Platini victime de Blatter ?

Le Français rejette dans leur intégralité les allégations qui le vise. Il évoque "une farce". Dans le monde du football, certains remettent en cause l'indépendance de la commission d'éthique.

France 2

La Fifa n'en finit plus de trembler. Après la justice suisse et américaine, cette fois les coups viennent de l'intérieur. Sepp Blatter et Michel Platini ont été mis hors-jeu par la commission d'éthique de la Fifa. Le tribunal interne se veut indépendant. Il est composé de 15 membres et doté d'une chambre d'instruction et une chambre de jugement présidé par le magistrat allemand Hans-Joachim Eckert. Depuis 2012, elle peut se saisir elle-même, sans la signature du Secrétaire général de la Fifa, et "sans prescription" ni "limitation de sujets".

Candidature compromise

Seul problème, cette commission est l'œuvre de Sepp Blatter. "Aujourd'hui il y a peu de choses qui émanent de la Fifa qui sont réellement indépendantes", confie Pim Verschuuren, chercheur à l'Iris, spécialiste des questions du sport, au micro de France 2. Il pourrait alors être tentant de conclure que la commission d'éthique joue encore dans le camp du président sortant. "Il a une chose qu'il souhaitait par-dessus tout c'est que Michel Platini ne lui succède pas", confirme Étienne Moatti, journaliste à L'Équipe.
La candidature de Michel Platini à la présidence de la Fifa paraît compromise.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la Fifa, Sepp Blatter, et le président de l\'UEFA, Michel Platini, le 29 mai 2015 à Zurich (Suisse).
Le président de la Fifa, Sepp Blatter, et le président de l'UEFA, Michel Platini, le 29 mai 2015 à Zurich (Suisse). (MICHAEL BUHOLZER / AFP)