Fifa : des pots-de-vin pour la Coupe du Monde en 1998 et 2010

L'attribution par la Fifa des éditions 1998 et 2010 de la Coupe du Monde aurait été entachée par des irrégularités.

France 2

Il est l'homme par qui le scandale est arrivé. Chuck Blazer, 70 ans, ancien président de la confédération américaine de football, est aujourd'hui le principal informateur du FBI dans l'enquête pour corruption qui touche la Fifa.
Devant les agents fédéraux américains, il a reconnu avoir touché des pots-de-vin dans le cadre de la sélection des pays organisateurs de deux Coupes du monde.

L’Afrique du sud accusée de corruption

En 1992, le Maroc aurait ainsi versé une somme pour obtenir l'organisation du Mondial 1998, qui a finalement eu lieu en France. Cette dernière n'est pas mise en cause par Chuck Blazer.
Mais pour l'édition 2010 qui s'est tenue en Afrique du sud, le pays hôte est accusé de corruption, avec un versement suspect de 10 millions de dollars. D'après le New York Times, le secrétaire général de la Fifa Jérome Valcke aurait supervisé cette opération.

Le JT
Les autres sujets du JT
Chuck Blazer, haut responsable de la Fifa, le 25 mai 2012 à Budapest (Hongrie).
Chuck Blazer, haut responsable de la Fifa, le 25 mai 2012 à Budapest (Hongrie). (PETER KOHALMI / AFP)