VIDEO. Attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar : Michel Platini assure n'avoir "jamais changé d'avis"

Michel Platini était l'invité de franceinfo le 6 novembre. Il est revenu sur les conditions d'attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Neuf ans après l'attribution de la Coupe du monde de football 2022 au Qatar, Michel Platini assure mercredi 6 novembre sur franceinfo ne pas regretter son vote. La désignation de l'émirat, en 2010, avait immédiatement déclenché des soupçons de corruption, et été l'un des déclencheurs de la grave crise qui a secoué la Fifa à partir de 2015.

>> Sa suspension par la Fifa, la Coupe du monde au Qatar, son retour dans le foot... le "8h30 franceinfo" de Michel Platini

Alors que Sepp Blatter l'accuse d'avoir changé d'avis sur son vote à l'occasion d'un déjeuner à l'Élysée avec Nicolas Sarkozy et des émissaires du Qatar, Michel Platini assure qu'il n'a "jamais changé d'avis""C'est un vote politique, explique l'ancien patron de l'UEFA et vice-président de la Fifa. Donc un jour j'ai appelé l'Élysée et j'ai dit que j'aimerais bien dire au président de la République pour qui j'allais voter, qu'il le sache. Point final." Il assure par ailleurs qu'il ignorait que l'actuel émir du Qatar, Tamim ben Hamad al-Thani, et Hamad Ben Jassem, alors premier ministre et ministre des affaires étrangères de l’émirat, assisterait à ce déjeuner à l'Elysée. "Je suis arrivé, c'est vrai qu'il y avait ces gens-là. Mais ces mêmes gens, je les avais vus trois semaines avant, parce qu'ils étaient venus présenter le dossier de la Coupe du monde à tous les membres du comité exécutif."

Moralité : n'allez pas déjeuner à l'Élysée, parce que vous ne pouvez avoir que des emmerdes après !

Michel Platini

à franceinfo

L'ex-patron de l'UEFA est revenu sur ce qui a justifié son choix de voter pour le Qatar. "J'ai toujours voté pour le développement du football, explique-t-il. J'avais voté pour le Maroc quatre ans avant. J'ai créé l'Euro dans 13 pays parce que ça permettra à beaucoup de pays de recevoir l'Euro, de créer des stades et de gagner quelque chose, et puis ça faisait cinq ou six fois que le monde arabe avait perdu. Et donc, à un certain moment, pour le développement du football, c'est formidable d'aller dans le Golfe." 

"J'avais demandé deux choses, poursuit Michel Platini. Que ce soit la Coupe du monde du Golfe, c'est-à-dire que le Qatar fasse un effort pour amener Abou Dhabi, Dubaï, le Barheïn et tout le Golfe. Et que la Coupe du monde soit en novembre-décembre."

Les conditions d'attribution des Coupes du monde de football 2018 et 2022 font l'objet d'une enquête préliminaire ouverte par le parquet national financier (PNF). Michel Platini, Claude Guéant, l'ancien bras droit de Nicolas Sarkozy, et son ancienne conseillère sports, Sophie Dion, ont été interrogés en juin 2019. Aucune charge n'a alors été retenue contre eux.

Michel Platini est l\'invité de franceinfo le 6 novembre.
Michel Platini est l'invité de franceinfo le 6 novembre. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)