Cet article date de plus de dix ans.

Chelsea doit remettre le bleu de chauffe

Annoncé comme le grand favori de la compétition aux côtés de Manchester United, Chelsea fait pale figure ces dernières semaines en Premier League. Perte de vitesse et une défense friable ont métamorphosé la formation intraitable de Carlo Ancelotti en une équipe quelconque. Aujourd'hui cinquième du classement, la chute ne s'arrête plus. Il faut réagir.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.

Que promet l'année 2011 pour Chelsea ? Les Blues, qui ont toujours terminé parmi le Big Four de la Premier League depuis la saison 2002-2003 pointent aujourd'hui à une dangereuse 5e place. Un scénario quasiment impensable au regard des premières journées de championnat. En effet, les hommes Blues de Carlo Ancelotti, champions en titre avaient entamé la compétition tambour battant. Des premières rencontres remportées 6-0, des adversaires humiliées et les rivaux tenus à distance. Trop forts, trop vite… Une vingtaine de journées plus tard, Didier Drogba et consorts ont dégringolé dans le classement, devancés par Manchester United et City, Arsenal et même Tottenham.

Les amateurs de suspens et de rebondissements s'en frottent les mains tant la suite du championnat parait intéressante. Pourtant, difficile de ne pas s'interroger sur la terrible chute des Londoniens depuis la fin de l'automne. Les folles cadences de cette période de fêtes ne leur ont pas permis de se relancer. En trois matchs depuis le 20 décembre, Chelsea a enregistré une défaite, une victoire et un nul. Les résultats d'une équipe de milieu de tableau.

Conséquence directe, en 10 journées, Chelsea a perdu 11 points sur Manchester United, alors qu'il compte un match en plus et pointe désormais à six longueurs de la formation de Sir Ferguson. En cas de victoire, l'avance prise par les Red Devils pourrait être irrattrapable. Bien entendu tout n'est pas perdu pour les Blues. Savoir se sortir d'une situation délicate est l'apanage des grandes équipes. Cependant, les coéquipiers de Florent Malouda doivent d'abord arrêter l'hémorragie avant d'espérer pouvoir remonter dans le classement.

Carlo Ancelotti : "On a perdu quelque chose"

Plusieurs secteurs de leur jeu sont pointés du doigt. Défensivement, l'absence d'Alex fait souffrir les Londoniens. Trois buts encaissés contre Arsenal (3-1), même sanction face à Aston Villa (3-3), rarement les filets de Petr Cech ont autant tremblé. Dans les colonnes de l'Equipe, le technicien italien Carlo Ancelotti reconnaissait que son équipe "avait perdu quelque chose" suuite à la blessure du brésilien. Une absence qui sera vraisemblablement corrigée durant le mercato.

Sur le plan de jeu offensif, la crise de paludisme de Didier Drogba a longtemps pénalisé les siens. Moins décisif dans ses duels, l'Ivoirien n'est pas aidé par Nicolas Anelka, insipide sur le terrain. S'ajoute à leur peu de rendement offensif un Florent Malouda bien seul pour dynamiter le jeu sur son aile gauche. "L'écart n'est pas mince, mais ce n'est pas perdu"' continuait l'entraîneur transalpin à l'heure d'aborder les chances de son équipe de remporter le titre. Pas perdu non, mais s'ils avaient des jokers en poche, les champions en titre les ont tous dilapidés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chelsea

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.