Cet article date de plus de deux ans.

CAN 2019 : la Tunisie vient à bout du Ghana et rejoint Madagascar en quarts de finale

La Tunisie verra les ¼ de finale de la Coupe d’Afrique des Nations. Les Aigles de Carthage, qui n’avaient pourtant pas gagné le moindre match lors de la phase de poules, se sont qualifiés ce lundi en venant à bout du Ghana, finaliste en 2010 et 2015, aux penaltys (1-1, 5-4 t.a.b). L’équipe d’Alain Giresse affrontera la surprenante Madagascar pour une place dans le dernier carré.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (GIUSEPPE CACACE / AFP)

Les Tunisiens y sont. Les coéquipiers de Wahbi Khazri retourveront Madagascar en quart de finale de la Coupe d'Afrique des Nations après avoir sorti le Ghana, ce lundi, à Ismaila, au terme d'une séance de penaltys où Farouk Ben Mustapha, tout juste entré en jeu, s'est mué en sauveur. 

Le duel s’annonçait plutôt déséquilibré entre le Ghana, finaliste de la compétition en 2010 et 2015, et la Tunisie, qui sortait d’une phase de poules traversée sans la moindre victoire (trois matches nuls contre le Mali, la Mauritanie et l’Angola). Pourtant, les Aigles de Carthage ont affiché un visage bien plus séduisant dans ce dernier huitième de finale. Plus entreprenants, mieux organisés, les hommes d’Alain Giresse ont longtemps posé des problèmes aux Black Stars, qui ont tout de même touché le poteau en première période.

Si André Ayew s’est logiquement vu refuser un but de manière assez cocasse – l’arbitre a sifflé une main alors que l’ancien joueur de l’OM était en fait en position de hors-jeu – c’est la Tunisie qui a ouvert le score en premier. Décisif dès son entrée en jeu, Whabi Khazri a réalisé un très bon travail au départ de l’action pour servir Kechrida. Le centre du joueur de l’ES Sahel a été parfaitement repris par Taha Yassine Khenissi (1-0, 71e).

Rendez-vous avec Madagascar

Adroits dans leur gestion du match, les Aigles de Carthage semblaient se diriger tranquillement vers une qualification en ¼ de finale, mais c’était sans compter sur l’entrée en jeu de Rami Bedoui. Appelé pour donner de l’air à la défense, le défenseur tunisien a complètement raté sa tête sur un coup-franc ghanéen. Pensant dégager son camp, il a lobé Hassen, impuissant (1-1, 90e+2). Un but d’autant plus rageant qu’il s’agissait du premier et unique ballon touché par le défenseur d’Al-Fahya dans le temps réglementaire.

Comme lors de tous les autres huitièmes de finale de cette CAN où le temps réglementaire n’a pas suffi à départager les deux équipes, la prolongation n’y a rien changé. Les débats, toujours aussi équilibrés, ont conduit les coéquipiers de Jordan Ayew vers une séance de tirs aux buts où Alain Giresse a choisi de faire entrer Ben Mustapha à la place d'Hassen. 

Bien lui en a pris puisque le gardien d'Al-Shahab Ryad a d'abord sorti le penalty d'Ekuban quand dans le même temps, ses coéquipiers ne tremblaient pas face à Ofori. Un arrêt qui a suffi à envoyer les siens dans le top 8 du continent africain. La Tunisie retrouvera Madagascar, tombeur du Congo, en quarts de finale. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers CAN

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.