Anelka justifie sa "quenelle" : c'était une "spéciale dédicace"

Nicolas Anelka a marqué ses premiers buts avec West Bromwich Albion, ce samedi, contre West Ham. Ses prouesses sportives ont été suivies d'un geste controversé : la quenelle de son ami Dieudonné. La ministre des Sports qualifie cet acte de "provocation choquante et écoeurante". Le footballeur se justifie ainsi : c'est juste une "spéciale dédicace à mon ami humoriste Dieudonné".

(Ben Queenborough/BPI/RE/REX/SIPA Autre)

Buteur et provocateur. Ecarté depuis le 26 octobre dernier de West Bromwich Albion et annoncé sur le départ cet hiver, Nicolas Anelka a enfin débloqué son compteur ce samedi en ouverture de la 19eme journée de Premier League. Il a célébré son but avec une "quenelle", geste controversé initié par l'humoriste Dieudonné, qui consiste à placer sa main ouverte sur son bras opposé tendu, et qui est considéré comme une variante du bras d'honneur ou un salut nazi déguisé.

"C'était juste une spéciale dédicace pour mon ami Dieudonné" (Nicolas Anelka)

Le joueur s'est expliqué dans la soirée sur Twitter. Il explique que sa quenelle, était juste une "spéciale dédicasse " à son "ami Dieudonné ". Un tweet d'abord en français puis en anglais.

Avant qu'il ne parle, la ministre des Sports, Valérie Fourneyron, avait condamné cet acte, qu'elle jugeait être une "provocation choquante, écoeurante ".

Le club d'Anelka demande d'arrêter les spéculations

Le club de Nicolas Anelka, West Bromwich Albion, a également réagi en expliquant qu'il ne fallait pas mal interprété le geste. "C'était juste une célébration dédiée à un humoriste français dont il est très très proche. Celui-ci utilise ce geste dans ses spectacles, et je pense que maintenant il faut arrêter ces spéculations. C'est vraiment n'importe quoi ", a dit Keith Downing, l'entraîneur intérimaire. Il affirme que Nicolas Anelka n'est "absolument pas au courant du problème autour de ça et des interprétations qui ont été faites. Il est complètement surpris par l'ampleur que cela a pris ".

La Fédération anglaise a quant à elle annoncé l'ouverture d'une enquête sur le geste effectué par Nicolas Anelka.

"Dans le stade, le geste est passé inaperçu" (Damien Degorre, un journaliste sur place)

Damien Degorre est un journaliste de l'Equipe qui se trouvait dans les tribunes au moment où Anelka a fait sa quenelle. Il raconte que que "le geste est passé inaperçu ". Le journaliste estime que, de toute façon, "il n'y a pas grand chose qui peut étonner de la part de Nicolas Anelka ", car "c'est un joueur capable de tout " (il rappelle que le joueur a mimé un prisonnier après un but lors d'un match de 1ere league).

Depuis quelques jours, le ministre de l'Intérieur combat ouvertement ce geste de la quenelle. Manuel Valls étudie actuellement "toutes les voies juridiques" pour interdire les "réunions publiques" de Dieudonné. Il estime que les spectacles de Dieudonné révèlent une "mécanique de haine". Nicolas Anelka n'a jamais caché être proche de l'humoriste.

Share photos on twitter with Twitpic

Un doublé tout de même

Auteur d'un doublé en moins de cinq minutes, l'ancien attaquant de Chelsea a permis à son équipe de passer devant au score à la pause. Il en profité pour porter son total de buts à 125 en 360 matchs de Premier League. Il devient également le neuvième joueur de l'histoire à marquer avec six clubs différents (Liverpool, Manchester City, Bolton, Arsenal, Chelsea et WBA) en Angleterre.
Une quenelle pour célébrer son premier but
Pour son huitième match de la saison, Nicolas Anelka a inscrit le but égalisateur à la 40ème minute, gagnant son duel face à Jussi Jaaskelainen après une passe profondeur de Chris Brunt.

Cinq minutes plus tard, le Français a doublé la mise, reprenant à l'affût une tête de l'ancien Parisien, Diego Lugano, repoussée sur la ligne par un défenseur adverse.