Euro 2021 : l'Allemagne surclasse le Portugal et prend une option sur la qualification

L'Allemagne s'est bien reprise après sa défaite inaugurale face à la France en battant le Portugal samedi (4-2). 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Serge Gnabry fête le deuxième but de l'Allemagne face au Portugal.  (MATTHIAS HANGST / POOL)

Le ballon trône certainement encore dans sa vitrine pleine de trophées. Samedi 19 juin, Thomas Müller était bien sur le terrain face au Portugal pour cette deuxième rencontre de l'Euro 2021. Mais si il n'a pas planté de triplé comme il y a sept ans, il a pu assister aux premières loges à la leçon d'allemand distillée par son équipe avec une victoire 4-2 et à sa belle option prise pour la qualification pour les huitièmes de finale avant la dernière rencontre face à la Hongrie. 

Et pourtant l'illusion a failli marcher, une fois de plus, pour Fernando Santos, l'entraîneur portugais. La recette est connue. Malgré une équipe alléchante sur le papier avec Cristiano Ronaldo, Bernardo Silva, Bruno Fernandes ou encore Diogo Jota, le coach de 66 ans a fait dans le classique : un bloc bas pour mieux exploser à la perte du ballon de ses adversaires. Alors oui, quand Cristiano Ronaldo est venu conclure un contre éclair à la suite d'un corner allemand, le spectre du précédent championnat d’Europe a ressurgi. Mais vingt minutes.

Deux buts contre son camp

Le temps que le rouleau-compresseur allemand fasse son travail pour rappeler que sa défaite inaugurale face à la France n’était qu’une sortie de route. Raphaël Guerreiro et Nelson Semedo peuvent en témoigner, ils n’ont vu la lumière qu’au coup de sifflet final au moment de rallier les vestiaires. Dépassés par les vagues incessantes des ailiers de la Mannschaft, rarement les Portugais ont semblé aussi friables. C’est d’abord Ruben Dias qui marqué contre son camp sous la pression de Robin Gosens après un centre de l’inévitable Müller. Quelques minutes plus tard, Guerreiro a pris le relais de son coéquipier en tirant dans ses propres cages sur une offrande de Kimmich.

Assommés et menés, les Portugais ont finalement sombré en deuxième période en dix minutes avec Gosens à la baguette. Le joueur de l'Atalanta Bergame a d'abord délivre une merveille de passe pour Havertz avant d'y aller de son but sur un énième centre de Kimmich.  

L'Allemagne se remet à rêver

Si la réduction du score est anecdotique en fin de rencontre, le message envoyé par les Allemands est clair. Face à une équipe réputée pour sa défense, les hommes de Joachim Löw ont été les premiers à leur planter quatre buts depuis... l'Allemagne au Mondial 2014. Thomas Müller connaît l'histoire. Ses nouveaux coéquipiers désormais aussi. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.