Cet article date de plus de neuf ans.

Argent mécontent pour le Fleuret français

L'argent ne fait pas le bonheur ! L'adage est bien connu mais il illustre à merveille le sentiment des fleurettistes tricolores, battus sur le fil par les Chinois (45-44) à l'issue d'un combat superbe, dimanche en finale des championnats du monde à Catane. La touche en or a été signée par Lei Sheng, après qu'Erwann Le Pechoux eut remonté son retard de cinq touches (35-40) pour arracher la prolongation
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Longtemps en tête, la France a vu son avance fondre au 7e assaut quand Ma  Jianfei a infligé un 11-4 à Victor Sintès, médaille de bronze de l'épreuve  individuelle jeudi, permettant à son équipe de prendre le large (de 29-31 à  40-35). Puis Lei Sheng plaçait trois touches (43-35), avant que Le Pechoux, déjà  phénoménal en demi-finale contre l'Allemagne, ne se lâche, mais sans réussir à  décrocher la victoire.

Les Bleus avaient pourtant écarté l'Allemagne

Auparavant, les Français avaient pourtant maté les favoris allemands. Cette fois, le choc a eu lieu en demi-finale, avec un départ tonitruant des Français (10-0). Par 5-0 l'un et l'autre, Erwan Le Pechoux et Marcel Marcilloux ont fait redescendre de leur nuage Benjamin Kleibrink, le champion olympique de Pékin, et Peter Joppich, quadruple champion du monde.
Kleibrink et Joppich avaient encore la tête à leur victoire contre l'Italie, grande favorite, en quarts de finale. Le Pechoux et Marcilloux étaient du quatuor victorieux à St Pétersbourg, de même que le double champion olympique Brice Guyart, remplaçant de luxe en Sicile. Victor Sintes, médaille de bronze jeudi de l'épreuve individuelle, a été pour sa part champion du monde par équipes 2005 à Leipzig, en compagnie de Guyart et Le Pechoux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Escrime

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.