Dopage : après Contador, le cycliste Jan Ullrich suspendu deux ans

Cinq ans après la fin de sa carrière, le vainqueur du Tour de France en 1997 est rattrapé par un scandale de dopage. Ses résultats sportifs après 2005 sont annulés. 

Le cycliste allemand Jan Ullrich lors du Tour de France 2005, entre Lezat-sur-Leze et Saint-Lary-Soulan (Hautes-Pyrénées).
Le cycliste allemand Jan Ullrich lors du Tour de France 2005, entre Lezat-sur-Leze et Saint-Lary-Soulan (Hautes-Pyrénées). (VINCENT KESSLER / REUTERS)

Deux sanctions historiques à trois jours d'écart. L'Allemand Jan Ullrich, vainqueur du Tour de France en 1997, a été suspendu pour deux ans par le Tribunal arbitral du sport (TAS) jeudi 9 février "pour une infraction de dopage" en 2006. Tous ses résultats obtenus après mai 2005 ont été annulés. Il perd donc son dernier classement important au Tour de France : en 2005, il avait fini 3e.  Mardi, l'Espagnol Alberto Contador avait déjà été déchu de sa victoire au Tour de France 2010 pour une affaire de dopage.

"La formation arbitrale est arrivée à la conclusion que Jan Ullrich avait été impliqué au moins dans des actes de dopage sanguins en violation de l'article 15.2 du règlement antidopage de l'Union cycliste internationale", conclut le TAS. Agé de 38 ans, Ullrich a mis un terme à sa carrière en novembre 2007. Sa suspension, plus symbolique qu'autre chose, débute avec un effet rétroactif le 22 août 2011.

Cette sanction entre dans le cadre de l'affaire Puerto, nom de code donné par la police pour qualifier l'opération antidopage contre le Dr Eufemiano Fuentes, au printemps 2006. Des poches de sang authentifié comme celui d'Ullrich avaient été saisies dans l'officine du médecin. Jusque-là le cycliste allemand était parvenu à échapper à une sanction disciplinaire en lien avec cette affaire, contrairement à d'autres coureurs de sa génération, tels que l'Espagnol Alejandro Valverde ou l'Italien Ivan Basso.