Cet article date de plus de cinq ans.

Dopage: Anna Chicherova perd sa médaille de bronze de Pékin

La sauteuse en hauteur russe Anna Chicherova, contrôlée positive à la suite de nouvelles analyses d'échantillons remontant aux jeux Olympiques 2008 de Pékin, a été disqualifiée et privée de sa médaille de bronze, a annoncé jeudi le Comité international olympique (CIO).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La sauteuse russe Anna Chicherova en pleine action (VIRGINIE LEFOUR / BELGA MAG)

Troisième du concours en 2008, derrière la Belge Tia Hellebaut et la Croate Blanka Vlasic, Chicherova, sacrée championne olympique quatre ans plus tard à Londres, a été contrôlée positive au turinabol (stéroïde). Le CiO n'a toutefois pas indiqué quelle athlète récupèrera la médaille de bronze. La Russe Elena Slesarenko avait pris la quatrième place, devant l'Ukrainienne Vita Palamar et l'Américaine Chaunte Lowe. Mais il semble qu'il faille attendre tous les résultats pour entériner les nouveaux podiums.

Les nouvelles analyses des contrôles effectués lors des JO de Pékin ont déjà permis de révéler 60 cas de dopage. La Russie avait déjà perdu notamment les médailles d'or du relais 4x100 m dames et d'argent du relais 4x400 m dames, du lancer du javelot (Maria Abakumova) et du lancer du poids (Yevgeniya Kolodko). Au total, sur les Jeux de Londres en 2012 et de Pékin en 2008, le CIO a déjà fait réanalyser 1243 échantillons grâce à des méthodes scientifiques ayant évolué depuis et sur la base d'informations ciblées recueillies depuis l'été 2015.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.