Cet article date de plus d'un an.

24 Heures du Mans : nouveau doublé et cinquième sacre consécutif pour Toyota... Revivez la course mythique d'endurance

Le constructeur nippon Toyota, qui s'est lancé samedi en pole position, a raflé une cinquième victoire consécutive dans la Sarthe depuis 2018. La Toyota n°7 (Hypercar) a devancé sa soeur la n°8.

Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le pilote suisse Sebastien Buemi au volant de la Toyota GR010 devant son coéquipier Mike Conway à bord de sa soeur Toyota GR010, lors de l'édition 2022 des 24h du Mans. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Elles ont tué le suspense d'entrée en prenant la pole position, et ne l'ont jamais lâchée. Les deux Toyota, la n°8 et la n°7 (catégorie LMP1, devenue Hypercar), ont fait main basse sur la 90e édition des 24 Heures du Mans, en s'imposant respectivement l'une devant l'autre, dimanche 12 juin.

En tête à 8 heures dimanche, les deux bolides de l'écurie nippone se sont livrées un duel fratricide qui a tourné à l'avantage de la n°8, composée de Sébastien Buemi, Brendon Hartley et Ryo Hirakawa, face à sa soeur (Mike Conway, Kamui Kobayashi et José Maria López). Elles devancent au final la Glickenhaus 007 LMH (n°709) de Ryan Briscoe, Richard Westbrook et du Français Franck Mailleux.

L'écurie Toyota, qui a remporté les quatre dernières éditions des 24 Heures du Mans, glane donc un cinquième sacre consécutif dans la Sarthe, et rejoint le top 5 des constructeurs les plus titrés de l'histoire de l'épreuve. Dans les autres catégories, c'est Jota (N°38) qui s'est imposé en LMP2 (5e au général), alors que la Porsche n°91 en GTE Pro, et la n°33 de chez TF Sport en GTE Am se sont illustrées.


Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.