Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Le Tour de Thomas Voeckler : "Sauf accident, Geraint Thomas sera vainqueur"

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Édité par Thomas Pontillon - franceinfo
Radio France

À quatre jours de la fin du Tour, il ne fait plus aucun doute pour Thomas Voeckler que le maillot jaune sera ramené à Paris par Geraint Thomas.

Les coureurs du Tour de France prennent ce jeudi la route entre Trie-sur-Baïse et Pau. Une 18e étape de plaine qui ne devrait pas bouleverser le classement général. Geraint Thomas porte toujours le maillot jaune, et il devrait le garder sur les épaules jusqu'à Paris "sauf accident", prévient Thomas Voeckler, notre consultant cyclisme. 

Geraint Thomas déjà vainqueur ? 

"Il a de très grosses capacités en contre-la-montre. Celui de samedi va lui convenir à merveille. Geraint Thomas a de l'avance sur le deuxième au général. Chris Froome qui était, avec Tom Dumoulin, la menace la plus importante pour lui, a craqué hier. Sauf accident, Geraint Thomas sera vainqueur de son premier Tour de France", prédit notre consultant. 

Une passation de pouvoir entre Thomas et Froome ? 

"J'ai envie de le penser", explique Thomas Voeckler. "En même temps, Chris Froome a gagné le Tour d'Italie en début d'année. Ce qui est sûr, c'est que quand Geraint Thomas aura gagné sa première Grande Boucle, il aura envie d'en gagner une deuxième. L'appétit vient en mangeant", s'amuse l'ancien pro. "Est-ce qu'ils pourront cohabiter l'année prochaine sur le Tour ? On en est encore loin..." s'interroge notre consultant. 

Une victoire qui arrange la Sky ? 

Le Tour aura été difficile pour Chris Froome, après la polémique sur sa participation, le coureur a été parfois hué sur les routes. Alors, cette victoire annoncée de Geraint Thomas enlève-t-elle une épine dans le pied de la Sky ? "Honnêtement, je pense que si vous leur posez la question, il vous diront que non", assure Thomas Voeckler. "Mais si le patron de Sky a le choix entre Geraint Thomas et Chris Froome, bien entendu compte tenu du contexte, cela l'arrange. Ce n'est que mon avis, mais je suis convaincu que cela les arrange, et surtout que ça se soit fait sans polémique avec Chris Froome. C'est à dire que cela s'est fait à la pédale. Il faut quand même le souligner, ils sont restés tous les deux loyal l'un envers l'autre". Notre consultant reconnaît que sur ce Tour, il y a eu "un climat un peu lourd autour de Chris Froome. Bon, il en a déjà gagné quatre, il faut partager aussi", conclut-il. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.