Un "trou" dans la vidéo de la police et trois éléments troublants relancent l'affaire Pantani

La justice italienne a rouvert l'enquête sur la mort du cycliste, en 2004, à 34 ans. Plus de dix ans après les faits, l'hypothèse d'un meurtre se dessine.

L\'italien Marco Pantani lors de la 66e édition de la Flèche Wallonne, le 17 avril 2002 à Huy (Belgique).
L'italien Marco Pantani lors de la 66e édition de la Flèche Wallonne, le 17 avril 2002 à Huy (Belgique). (FRANCK FIFE / AFP)

Dix ans après la mort de Marco Pantani, dont le corps sans vie a été retrouvé dans une chambre d'hôtel en 2004, la justice italienne a rouvert l'enquête sur sa disparition. L'hypothèse d'un meurtre est avancée : quelqu'un se serait introduit dans la résidence où il séjournait pour le frapper à mort. Auparavant, les conclusions de la police laissaient supposer que le vainqueur du Tour de France 1998 était mort d'une overdose de cocaïne.

Mardi 5 août, le Corriere della Sera révèle des éléments nouveaux : un trou de 125 minutes dans une vidéo tournée par la police scientifique et d'autres éléments qui viennent contredire les conclusions de l'enquête menée il y a dix ans.

1Des coupes dans la vidéo

Dans les actes du procès des deux dealers de cocaïne qui ont été condamnés à 4 ans et 10 mois et à 3 ans et 10 mois de prison figure une vidéo tournée par des enquêteurs de la police scientifique qui commence le 14 février à 22h45 et finit le 15 février à 1h01. Deux heures 56 minutes ont été tournées mais seules 51 minutes sont désormais visibles. Qui a effectué les coupes ? Pourquoi y a-t-il des sauts entre une scène et une autre ? Pourquoi la fin a-t-elle été supprimée ?

2Un excès de cocaïne

Le nouveau rapport d'un expert médico-légal assure que Marco Pantani avait absorbé des doses de cocaïne six fois supérieures à la "normale" (c'est-à-dire la dose maximale n'entraînant pas le décès). Il en avait acheté 20 grammes. Qui lui en a apporté pendant la journée ? A-t-il été forcé d'absorber de la drogue diluée dans de l'eau ?

3Des restes de nourriture

Selon la version officielle, le dernier repas pris par Pantani était une omelette. Mais les restes d'un petit déjeuner ont été découverts dans son estomac. Les employés de la résidence où logeait Pantani ont toujours assuré que personne n'est entré ni sorti de l'appartement du coureur. Comment lui est donc parvenue cette nourriture ? Un gardien assure qu'il était possible de passer par le garage. Quelqu'un qui voulait voir Pantani sans être vu a-t-il emprunté ce chemin ?

4Du sang et des lésions

Les enquêteurs vont enfin se pencher sur le corps de la victime qui a été déplacé après sa mort et sur des lésions et ecchymoses qui semblent incompatibles avec la thèse d'une automutilation. Qui a donné ces coups au coureur ?