Transport : les violences entre conducteurs augmentent sur les routes

Publié
Transport : les violences entre conducteurs augmentent sur les routes
France 2
Article rédigé par
O. Sibille, M. Dreujou, G. Marque, J. Martin, C. Ricco - France 2
France Télévisions

Jeudi 2 juin, le magazine Envoyé Spécial enquête sur les violences entre usagers de la route. Les cyclistes font parmi des premières victimes. L'un d'eux témoigne.

Dans les faits divers et sur Internet, les altercations et violences pour une place de parking ou pour un refus de priorité ne se comptent plus. Par colère, certains sont prêts à taper sur une voiture. Un cycliste témoigne de façon anonyme. En janvier 2022, un camion benne arrive très vite face à lui sur une route de campagne peu fréquentée et il lui fait signe de ralentir. "J'ai eu le chauffeur du camion, qui m'a crié quelque chose par la fenêtre. Alors je ne sais pas ce que c'était, ce n'était pas amical en tout cas."

Jusqu'à 30 ans de prison en cas de décès 

Alors que le cycliste poursuit son chemin, le camion revient et le colle de façon à le faire tomber de son vélo. Le chauffeur et un acolyte sortent ensuite du camion et le frappent. Depuis deux ans, les violences volontaires contre les cyclistes augmentent selon Théo Bartuccio, président de l'association "Mon vélo est une vie". Devant les tribunaux, la voiture peut être assimilée à une arme. En cas de décès de cycliste, le conducteur risque 30 ans de prison.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.