Tour de France : pourquoi cette dernière étape et son arrivée sur les Champs-Elysées est-elle prévue si tard ?

Plus que trois heures à pédaler et Egan Bernal deviendra le plus jeune vainqueur du Tour de France de l'après-guerre et le premier Colombien à rallier en jaune les Champs-Elysées, où les sprinteurs se disputeront en nocturne les dernières miettes d'une édition enflammée par les 14 jours en tête de Julian Alaphilippe. 

La nuit est déjà tombée quand Christopher Froome se présente sur le podium, à l\'issue de l\'édition du Tour de France, le 21 juillet 2013. 
La nuit est déjà tombée quand Christopher Froome se présente sur le podium, à l'issue de l'édition du Tour de France, le 21 juillet 2013.  (AFP)

Entre 21h10 et 21h29 : voilà, selon les organisateurs du Tour de France, l'heure à laquelle les coureurs du Tour de Franche franchiront la ligne d'arrivée sur les Champs-Elysées, à Paris, dimanche 28 juillet. Traditionnellement, cette ultime étape démarre plus tard que les autres et s'achève entre 19 heures et 20 heures, ce qui permet notamment aux journaux télévisés de s'ouvrir sur cet événement. Aussi, il est plus rare que l'arrivée se déroule ainsi en nocturne. 

Cité par Le Parisien, l'organisateur, ASO, a justifié cette arrivée décalée en rappelant qu'il s'agissait cette année des 100 ans du maillot jaune. Et qui dit "commémoration" dit "édition particulière." Ainsi, en 2013, année où les coureurs étaient arrivés après 21 heures, le Tour célébrait les 100 ans du Tour de France. A cette occasion, les spectateurs massés à l'arrivée avaient assisté à un spectacle de lumières projetés sur l'Arc de Triomphe. 

Un réveil plus tranquille pour les coureurs

Samedi, l'arrivée de l'avant-dernière étape se trouvait dans les Alpes, à Val-Thorens (Savoie.) Si, d'après l'organisation de la course, ce retard n'a rien à voir avec la distance séparant Val-Thorens de Rambouillet (Yvelines), lieu du départ dimanche, cela permet tout de même aux coureurs, déjà bien rincés par trois semaines d'efforts, de prendre l'avion plus sereinement, en fin de matinée, à Chambéry et d'arriver à Orly à 14 heures. Le départ, lui, sera pris à 18 heures. 

Les coureurs sont partis de Val-Thorens à 10 heures, en bus et sous la pluie, après une longue nuit de sommeil pour la plupart. Épuisés, certains comme Julian Alaphilippe ont même sauté le petit-déjeuner.