Tour de France et dopage : le nombre et "la qualité des contrôles sont revenus au niveau d'avant", assure Christian Prudhomme

Le patron du Tour promet cependant d'être vigilant. "L'être humain est ce qu'il est", se résigne-t-il.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Christian Prudhomme, le 15 septembre 2020, à Villard-de-Lans. (STUART FRANKLIN / AFP)

"Le niveau des contrôles et la qualité des contrôles sont revenus au niveau d'avant", a estimé samedi 26 juin sur franceinfo Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France alors que la course va s'élancer à la mi-journée à Brest, en Bretagne.

>> Suivez la course en direct

"L'Union cycliste internationale (UCI) a indiqué que les contrôles au premier trimestre 2021 avaient retrouvé leur niveau d'avant", a-t-il insisté. "C'est absolument essentiel", selon Christian Prudhomme qui reconnaît qu'il y a "eu moins de contrôles l'an dernier" en raison de la crise sanitaire et des confinements successifs.

"Les contrôleurs ne pouvaient pas sortir mais j'ose espérer que certains n'en n'ont pas profité",

Christian Prudhomme, directeur du Tour de France

à franceinfo

Le directeur du Tour promet d'être très vigilant. "L'être humain est ce qu'il est, donc il faut toujours faire attention et multiplier les contrôles". En tant qu'organisateur, Christian Prudhomme dit souhaiter "la compétition la plus juste possible".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.