Tour de France 2023 : trois étapes escarpées après le Grand Départ de Bilbao

L’organisation du Tour de France a levé le voile, mercredi, sur les trois premières étapes du Tour de France 2023 qui s’élancera depuis Bilbao en Espagne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La ligne de départ de la 21e étape du Tour de France 2021, à Chatou, le 18 juillet 2021. (THOMAS SAMSON / AFP)

Le Grand Départ depuis Bilbao pour la Grande Boucle 2023 était déjà connu. Un voile sur la suite du Tour de France a été levé depuis la ville basque par les organisateurs, mercredi 26 janvier. Et l'entame de cette édition s'annonce corsée.

Un paysage de carte postale, mais pas le temps de savourer pour les coureurs : le 1er juillet 2023, le 110e Tour de France s’élancera depuis Bilbao au Pays basque espagnol. Pour la deuxième fois de son histoire, la Grande Boucle - qui fêtera alors ses 120 ans jour pour jour - débutera en Espagne, après une première fois déjà au Pays basque en 1992, du côté de Saint-Sébastien. Un événement forcément attendu dans cette terre de cyclisme qui a donné naissance à 21 vainqueurs d’étape du Tour (sur 66 Espagnols). Alors, à un an et demi de ce rendez-vous, la Grande Boucle a dévoilé les trois premières étapes qui parcoureront la terre de l’Ikurrina.

Les Pyrénées au programme pour retrouver la France ?

Comme attendu, l’étape inaugurale de ce Tour 2023 sera une boucle autour de Bilbao, dixième ville hôte espagnole du Tour. Au programme de cette première journée, une pérégrination de 185 km sur la côte et dans l’arrière pays basque, avec déjà 5 ascensions au programme (côte de Laukiz, côte de San Juan de Gaztelugatxe, côte de Morga, côte de Vivero, côte de Pike). Un départ exigeant, qui rappelle celui de 2020 donné depuis Nice.

Pour la deuxième étape, le peloton quittera la capitale économique du Pays basque pour s’élancer de celle dite politique : Vitoria-Gasteiz, qui abrite le parlement et le gouvernement local. Direction la troisième capitale basque, culturelle cette fois : Saint-Sébastien. Un nom évocateur pour le peloton puisque la ville accueille chaque année la mythique Clasica San Sebastian, dont les coureurs emprunteront une partie du tracé avec notamment le terrible mont Jaizkibel avant de plonger dans la ville et sa magnifique baie.

Enfin, pour la troisième et dernière étape de ce Grand Départ basque, le peloton reliera Amorebieta-Etxano à Irun en longeant principalement la côte. Mais la journée n’aura, une nouvelle fois, rien d’une promenade de santé pour les coureurs, avec encore 4 difficultés au programme et un nouveau passage dans Saint-Sébastien avant de rejoindre Irun, ville frontalière de la France.

On peut donc imaginer que le Tour retrouvera l’Hexagone dès la quatrième étape. Mais pour cela, il faudra attendre que le programme complet soit dévoilé à l’automne prochain. D’ici là, les amoureux de la Petite Reine pourront se consoler avec l’édition 2022 qui s’élance du Danemark et dont le parcours complet est lui connu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.