Tour de France 2021 : le début des Alpes, la quête du maillot à pois, les attaques possibles… La 8e étape en questions

Le peloton du Tour de France dispute, samedi, la première étape alpestre de la 108e édition.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Les coureurs du 108e Tour de France abordent les premières montées avec des gros pourcentages. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Le Tour de France prend de la hauteur en faisant son entrée dans le massif alpin. Un diptyque qui débutera, samedi 3 juillet, avec une 8e étape entre Oyonnax et Le Grand-Bornand (150,8 km). Une première occasion pour les grimpeurs de s’illustrer même si l’arrivée sera jugée après une descente d’une quinzaine de kilomètres.

Quel est le profil de l’étape ?

Au lendemain de la plus longue étape du 108e Tour de France avec son final casse-pattes au Creusot, pas de répit pour les coureurs. Après un départ d’Oyonnax dans l’Ain, les routes vont s’élever en arrivant en Haute-Savoie.

Le profil de la 8e étape du Tour de France 2021 entre Oyonnax et Le Grand-Bornand. (ASO)
Cette première étape alpestre, qui n’a rien d’insurmontable, enchaînera le Mont-Saxonnex (5,7 km à 8,3%), le col de Romme (8,8 km à 8,9 %) et le col de la Colombière (7,5 km à 8,5 %) avant de descendre vers le Grand-Bornand. Si les favoris devraient s’observer, les batailles pour la victoire d’étape et le maillot à pois devraient animer la journée.

Qui pour la quête du maillot à pois ?

Qui dit montagne, dit maillot à pois rouge de meilleur grimpeur. Comme chaque année, ce sera la chasse aux points dans le peloton avec la stratégie souvent payante de prendre part aux échappées pour collectionner les passages en haut des cols. Avec moins d’arrivées au sommet cette année, la régularité devrait compter davantage. Avec 11 points au compteur grâce à son numéro dans l'étape du Creusot, Matej Mohoric pourrait être un bon client.

Mais le classement des grimpeurs est une chasse gardée des Français. Sur les cinq dernières éditions, trois Tricolores ont ramené la tunique à pois rouge sur les Champs-Elysées (Bardet, Alaphilippe, et Barguil). L’an dernier, Tadej Pogacar avait fait la razzia sur le maillot jaune et les deux classements annexes du meilleur jeune et du meilleur grimpeur. Bis repetita ?

Guillaume Martin et Pierre Rolland à l’attaque ?

Ils sont très nombreux à avoir reconnu cette étape du Grand-Bornand. Aperçu mi-juin en Haute-Savoie, Guillaume Martin est de ceux-là. Le grimpeur normand de Cofidis a coché ce samedi 3 juillet sur son calendrier. "C’est une étape qui peut me plaire et je pense qu‘il peut y avoir une opportunité, jugeait-il lors de sa reconnaissance. C’est moins connu que certains cols alpins, mais c’est très raide avec de nombreux passages à 10-11%." Avec 5’09’’ de retard sur Pogacar et 8'52'' au général après la 7e étape, Martin espère bénéficier d’un bon de sortie de la partie des équipes de leaders. Une ambition partagée par Pierre Rolland (B&B Hôtels P/B KTM), triple vainqueur d’étape sur le Tour, et toujours le cœur à l’attaque dès que la route s’élève.

Le grimpeur de Cofidis Guillaume Martin sur les routes du Dauphiné le 6 juin 2021. (ALAIN JOCARD / AFP)

Qu’en pense Aurélien Paret-Peintre ?

Spécialiste de la montagne, le grimpeur d’AG2R-Citroën, Aurélien Paret-Peintre, arrive sur son terrain de chasse. “Ça va être la première étape de montagne du Tour, indique-t-il. Un enchaînement final Romme-Colombière que beaucoup de coureurs connaissent. La côte de Mont-Saxonnex est une montée très raide, et la descente est sinueuse. Ça va être une première journée avec beaucoup de pourcentages très difficile, et pas beaucoup de répit dans le final. La descente entre Romme et la Colombière est courte et donc peu propice à récupérer. Quand on part d’Oyonnax, on va avoir des routes casse-pattes, on traverse des routes sinueuses. Les positions au sommet de la Colombière seront bien définies, et quelqu’un peut s’échapper dans la descente. A l’arrivée, on descend dans le village pour remonter sur un kilomètre à l’arrivée.

Quels horaires ? 

12h55 : Début de la retransmission sur France 3 et france.tv
13h10 : Départ fictif
13h15 : Départ réel
17h17 : Arrivée prévue au Grand-Bornand

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.